Voiture occasion 4000 euros : quels modèles ?

Afin de remonter après une douloureuse période de confinement pour l’industrie automobile, le gouvernement a présenté un plan de soutien. Cela inclut une prime écologique de 2000€ pour les véhicules hybrides rechargeables. Attention, tout le monde n’y aura pas droit !

A lire en complément : Lotus ouvre son premier showroom à Dubaï

Le retour du bonus écologique pour les hybrides enfichables

Considérée comme véhicules propres, les hybrides rechargeables ont bénéficié d’une prime environnementale de 4 000€ en 2015. L’année suivante, la prime a chuté de manière significative à seulement 1 000€, avant de disparaître complètement en 2018.

Mais quelque chose de mauvais est bon : la triste pandémie a donné lieu à un plan de soutien à l’industrie automobile, avec l’émergence de bonus renforcés et le retour de la prime écologique pour les hybrides enfichables. Avec certaines conditions cependant.

A lire en complément : Faire immatriculer son véhicule

Ainsi, les personnes physiques et morales seront éligibles à une prime écologique de 2.000 euros pour l’achat d’un véhicule hybride rechargeable d’une valeur inférieure à ou égale à 50 000 euros et avec une autonomie électrique supérieure à 50 km sur un cycle WLTP en vigueur auprès de l’administration fiscale.

L’ opulence des voitures premium ne favorise pas l’autonomie ou les prix

Plutôt mesuré il y a quelques années, l’offre est maintenant riche et la technologie est suffisamment développée pour assurer une autonomie supérieure au seuil fixé par le gouvernement. Mais vous pouvez déjà ignorer toutes les propositions de ce genre dans le catalogue Audi, où tous les modèles d’une autonomie de plus de 50 km dépassent heureusement la limite de 50 000 euros.

La gamme BMW n’est éligible que pour quelques modèles. C’est particulièrement le cas de la nouvelle BMW X2 xDrive25e. D’autre part, le prix passe au-dessus de la barre dès que le niveau de finition intermédiaire. A Stuttgart, toute la nouvelle gamme autour de la Mercedes Classe A s’inscrit dans le cadre de gammes électriques allant de 50 km à 65 km. Il est même possible de sélectionner la ligne AMG de haut niveau affichée à 43.549 euros (classe A250e) ou 44.199 euros (CLA250e). Du côté français, le prix d’appel de 55.400 euros exclut automatiquement le DS 7 Crossback e-tense (58 km WLTP).

Dans l’ombre des grands groupes, Opel et Skoda offrent les meilleurs

En revanche, la nouvelle mesure gouvernementale est beaucoup plus adaptée aux voitures hybrides rechargeables des constructeurs généralistes, même si les prix peuvent parfois flirter ou dépasser 50 000 euros. C’est le cas de la version bi-moteur de 300 ch de la Peugeot 3008 (51.450 euros). Mais l’Opel Grandland X Hybrid4 est plus abordable avec un billet fixé à 49,350 euros. Dans les faits, il ne diffère de ses cousins que par une présentation plus classique, tandis que les performances mécaniques sont similaires.

Au sein du groupe Volkswagen, les nouveaux systèmes hybrides peuvent supporter jusqu’à 60 km en mode entièrement électrique. Mais le prix de Volkswagen Golf GTE, Seat Leon Hybrid et Skoda Octavia iV ne sont pas encore connus. Oubliez le Passat GTE (50.820 euros), au profit de la Skoda Superb IV (44.000 euros) euros), tout aussi convaincant que l’Allemand.

Choix de nouveaux produits sous la barre de 40 000 euros

Ce bonus écologique pour les véhicules hybrides rechargeables démontre son intérêt pour les véhicules à moindre coût, où il représentera un taux d’escompte plus élevé. Avec 54 km de portée avec la Peugeot 508 ou 56 km avec la 3008 (autonomie varie en fonction du niveau d’arrivée), le tandem hybride 225 ch est beaucoup plus abordable avec des prix à partir de 44.650 euros et 43.800 euros.

Cette incitation est également au bon moment pour s’orienter vers les deux nouvelles fonctionnalités : la Renault Captur hybride rechargeable et la Ford Kuga PHEV. Avec une autonomie approuvée de 50 km, le crossover français est disponible au prix de 37 200 euros en finition initiale Paris. Il suffit d’hésiter avec le VUS hybride Ford qui revendique 37,100 euros en titane pour une gamme similaire mais avec l’avantage d’être beaucoup plus habitable.

Enfin, nous ne devons pas oublier la Kia Niro PHEV, qui, avec 58 km de autonomie et un prix de 35,990 euros, est très convaincant. De plus, la Toyota Prius hybride rechargeable continue d’annoncer une autonomie NEDC de 63 km, mais ne précise pas sa portée approuvée sur un cycle WLTP. S’il est capable d’atteindre cette valeur dans le monde réel, cette imprécision ne nous permet pas de l’inclure dans cette liste. Une lecture récente du décret indique que c’est l’autonomie électrique de la ville qui est prise en compte. Ainsi, la Mitsubishi Outlander PHEV répond aux critères avec une valeur approuvée par la ville de 56,7 km, tandis que la distance moyenne signalée est de 45 km.

L’ importance de la recharge avec un hybride rechargeable

En plus de cette aide financière, le gouvernement prévoit d’accompagner chaque vente d’un hybride rechargeable avec des informations sur les avantages de la recharge, afin de promouvoir l’utilisation du mode 100 % électrique. En outre, des propositions d’installation de terminaux à la maison ou sur le site de l’entreprise seront faites.

N’ hésitez pas à utiliser notre Comparateur de voiture hybride rechargeable pour guider votre choix ou jeter un oeil à notre catalogue de voitures hybrides commercialisées et à venir.

Mise à jour : Vous avez été plusieurs pour mentionner l’absence de la Hyundai Ioniq et de la Toyota Prius Plug-In Hybrid. La compacte coréenne est bien sûr une offre intéressante avec 52 km de portée sur un cycle WLTP, pour un prix de départ à 36,800 euros, mais la Kia Niro du même type a eu l’avantage de vivre. La Toyota Prius est capable de toucher la portée de 50 km dans le monde réel. D’autre part, le fabricant est très imprécis quant à la gamme WLTP annoncée pour « 45 km en conditions réelles » dans les versions officielles, alors que la distance de 63 km sur le cycle NEDC ne peut pas être prise en compte dans cette liste.

Show Buttons
Hide Buttons