Quelle est l’assurance moto la moins chère ?

Économisez sur votre assurance 2 roues

Nous avons trouvé le comparateur qui offre les meilleurs prix à partir de 14€/mois sur votre assurance, des tarifs imbattables pour un 50cc.

A découvrir également : Peut-on avoir une assurance moto sans permis ?

Je teste 12 conseils pour payer moins pour votre assurance scooter

Lire également : Quelle est la meilleure assurance moto ?

Vous voulez baisser le prix de votre assurance scooter ? Voici 12 conseils et astuces pour payer moins cher pour votre assurance. Et sans tricher !

Une assurance scooter peut rapidement coûter plusieurs centaines d’euros par an. Un budget donc, à ne pas négliger avant d’acheter votre scooter. Parce que, comme vous le savez, assurer votre scooter est obligatoire, c’est la loi…

Il existe cependant des solutions pour abaisser le prix de votre assurance scooter. Voici nos 12 conseils (et parfois des astuces) pour vous assurer que vos 2 roues sans vous ruiner trop !

#1. Acheter un scooter d’occasion

Si vous êtes à la recherche d’un moyen sûr et efficace de payer moins pour votre assurance scooter, acheter un scooterused est une piste à creuser ! Le prix de l’assurance dépend en partie de la valeur du scooter. Un vieux vélo qui ne correspond pas beaucoup plus avec l’argus vous coûtera beaucoup moins pour assurer qu’un maxi scooter brillant acheté neuf. Sans acheter un antiquité, un scooter qui a déjà 2 ou 3 ans peut être une bonne affaire à acheter, quant à l’assurance ! N’hésitez pas à faire plusieurs devis où vous modifiez la date de sortie du véhicule pour estimer le montant des économies possibles.

#2.Acheter un scooter 125 cm3 au lieu d’un 50cm3

En théorie, plus un scooter est puissant, plus il est cher d’assurer. Et comme nous venons de le voir dans le tableau précédent, plus un scooter a de valeur, plus il est cher d’assurer. Certainement. Mais comme toujours, il y a une exception à la règle : le scooter 50 cm3 ! Puissant, peu coûteux à acheter, un scooter est plus cher à assurer qu’un scooter 125… Incroyable pas ?

Preuve : dans la région PACA, l’assurance d’un scooter 50 cm3 coûte en moyenne 549 euros par an, contre 465 euros pour un scooter 125. En Ile-de-France, le prix d’assurance d’un scooter 50 est en moyenne de 620 euros, contre 573 euros par an pour un scooter 125 cc. Ces mêmes différences se trouvent dans le Nord (442 euros pour un scooter 50 contre 349 euros pour un scooter 125), ou en Aquitaine (414 euros contre 348 euros).

Vous comprendrez que l’achat d’un scooter 125cc devrait vous coûter moins cher en assurance que si vous achetez un scooter 50cc.

#3. Choisir un régime d’assurance scooter tiers

Surtout si vous suivez les 2 conseils précédents et achetez un scooter 125cc ET d’occasion, vous n’avez pas besoin de souscrire une assurance tous risques. Ce dernier a peu de chances d’être « rentable ».

Les garanties contre le vol ou les dommages incluses dans la formule « tous risques » affectent le prix de l’assurance. Ils coûtent cher à l’assuré. Sauf qu’en cas de perte, l’indemnité versée par l’assurance est calculée sur la valeur de votre scooter, vous recevrez probablement peu d’argent. Ce montant est d’autant moins que le montant de la franchise devra également être réduit.

#4. Augmenter le montant des

franchises La franchise est le montant que vous verserez à l’assurance après une perte. Pour chaque type de sinistre, une franchise est prévue dans le contrat d’assurance (par exemple, une franchise de 400 euros en cas de vol, 200 euros en cas d’accident, etc.). Chaque assurance est libre de fixer le montant des franchises, alors regardez attentivement cette information lorsque vous recevez un devis, il est important.

Par exemple : si la franchise est de 400 euros pour la garantie de vol de scooter, cela signifie qu’en cas de vol de votre scooter, si l’assurance vous rembourse 1200 euros, vous ne recevrez que 800 euros. Parce que l’assureur conserve la franchise de 400 euros.

Revenons à notre mouton : pour payer moins pour votre assurance scooter, privilégiez un contrat d’assurance où le montant des franchises est élevé. Certes, la compensation que vous recevez de l’assurance en cas de perte sera moins importante (en raison d’une franchise élevée). Mais en retour, l’assureur offre généralement une assurance à un taux plus attractif.

En effet, en cas de perte, l’assurance sera là en recevant une franchise plus élevée. Pour votre part, tant qu’il n’y a pas de perte, vos frais d’assurance sont moins élevés. C’est donc un risque de prendre…

#5. Prenez l’assurance scooter au km

C’est probablement l’option de préférer si vous roulez petit scooter. Par « route basse », on entend un kilométrage annuel inférieur à 2000 ou 3000 km. Vous êtes moins sur les routes, donc vous êtes moins exposé aux accidents. De plus, l’assureur consent à une réduction tarifaire. Vous pouvez vous attendre à une réduction de 20 à 30% sur le prix de votre assurance. Intéressant.

Cependant, il reste à trouver l’assureur qui offre cette option. Malheureusement, peu d’assureurs l’offrent encore… Mais ils existent ! Pour plus d’informations, lisez mon article sur l’assurance scooter au km.

#6. Prenez une assurance scooter avec l’option hivernage

Le scooter est pour vous un mode de transport uniquement pour les jours ensoleillés ? Alors pourquoi payer votre plein pot d’assurance les jours d’hiver quand votre scooter hiverne dans le garage !

Certains assureurs offrent l’option « hivernage » ou « assurance saisonnière » : votre scooter continue d’être assuré toute l’année, mais une certaine couverture est automatiquement suspendue pendant une partie de l’année, habituellement pendant les mois d’hiver. Ceci est par exemple la garantie de dommages accidentels, pas très utile si votre scooter ne roule pas et reste dans le garage. Ici encore, vous pouvez vous attendre à payer moins pour votre assurance entre 20 et 30% par rapport au prix normal.

#7. Passer de l’assurance tous risques à l’assurance

tierce pendant l’hiver Il s’agit d’une variante de l’option d’assurance hiver ou saisonnière, et ce conseil s’adresse particulièrement à ceux qui ont choisi une assurance tous risques pour leur scooter. Contrairement à l’option d’hivernage, qui n’est pas offerte par tous les assureurs, le changement de formule d’assurance au cours de l’année est possible chez presque tous les assureurs.

Plutôt que d’être en assurance tous risques toute l’année, rien ne vous empêche de demander à votre assureur de passer à l’assurance tierce pour les quelques mois lorsque vous utilisez votre scooter peu ou pas. Donc, au lieu de payer 45 euros d’assurance par mois à tous risques, vous ne paierez que 20 euros au tiers (c’est un exemple !). Évidemment, en gardant la possibilité d’utiliser votre scooter, même si en cas d’accident, vous ne serez couvert que par des tiers.

Cette modification du niveau des garanties est généralement prévue dans le contrat d’assurance. Cela ne vous coûte rien, il suffit d’aviser votre assureur (plutôt par courriel pour garder une trace de votre échange). D’autre part, au retour des journées ensoleillées, lorsque vous faites votre retour sur les routes, n’oubliez pas de contacter à nouveau votre assureur pour revenir à tous les risques.

#8. Payer votre assurance scooter toute l’année

Vous avez la possibilité de payer votre assurance scooter mensuellement ou de payer votre prime d’assurance une fois par an. Bien sûr, payer votre assurance scooter à la fois peut être compliqué si l’assurance est coûteuse. Mais l’avantage est qu’il sera (un peu) moins cher en payant annuellement plutôt que mensuellement.

En effet , les assureurs préfèrent le règlement annuel (cela leur fait de l’argent). Pour encourager cela, certains assureurs appliquent un supplément lorsque vous optez pour les frais mensuels. Consultez votre assureur pour connaître sa police.

#9. Éviter les accidents

Cela peut sembler stupide comme un pourboire, mais il est important de se rappeler qu’en cas d’accident où vous êtes responsable, vous êtes puni par un malus. Bonus/Malus est un coefficient qui récompense les bons conducteurs… et punit les mauvais conducteurs. Plus les années passent sans accidents, plus votre bonus augmente et plus le prix de votre assurance scooter est bas. Et ce coefficient bonus/malus a un impact direct sur le prix de l’assurance.

Preuve : Pierre et Julien doivent payer 500 euros pour l’assurance de leur scooter. Mais Pierre a un bonus et Julien a un malus. Pierre a un bonus à 0.72 (6 ans sans accident depuis qu’il a un scooter). Son taux d’assurance est donc de 500 euros x 0,72 = 360 euros. Julien a un malus à 1,25 (il a eu un accident la première année où il a acheté un scooter). Son taux d’assurance scooter est donc de 500 euros x 1,25 = 625 euros.

Vous comprendrez à travers cet exemple, le malus bonus est une raison supplémentaire de faire attention à scooter. Ça paie ! Plus les années passent sans accident, plus votre bonus augmentera et plus vous économisez sur votre assurance scooter.

#10. Faites plusieurs devis d’assurance scooter et comparez les prix

Votre assureur familial peut être très bon pour votre assurance auto ou habitation. Mais il peut être moins compétitif pour assurer un scooter. Parce que ce n’est pas sa spécialité, parce qu’il ne veut pas se positionner sur ce type de produit d’assurance, etc.

Alors obtenez la concurrence : multiplier les devis et simulations de scooter d’assurance en ligne ! C’ est gratuit et il ne s’engage à rien. Sur la base de 7 ou 8 citations , vous devriez avoir une large gamme de prix et de formules. Et vous mettez toutes les chances de trouver une assurance au meilleur prix et avec de bonnes garanties.

#11. Utilisez seulement votre scooter privé

Si vous utilisez votre scooter toujours pour des voyages privés, ne jamais vous rendre au travail, alors de bonnes nouvelles : vous économiserez de l’argent.

Preuve  : si vous regardez le prix moyen de l’assurance d’un scooter dans la région Provence Alpes Côte d’Azur. L’assuré qui utilise son scooter uniquement en privé (pour faire du shopping, marcher le week-end, voir des amis) paie en moyenne 646 euros d’assurance par an. L’assuré qui utilise son scooter de manière privée, mais qui l’utilise également pour effectuer ses déplacements domicile-travail paie en moyenne 726 euros pour son assurance.

Deux raisons de cette différence de prix : celui qui va travailler sur des promenades en scooter plus. Il est donc plus sujet aux accidents. En outre, les chiffres relatifs à la sécurité routière montrent que les accidents sont plus fréquents sur les trajets effectués régulièrement…

Mais ne trichez pas en déclarant à votre assurance que vous ne faites que des voyages privés sinon ! Si votre assureur le découvre, il peut résilier votre assurance ou ne pas vous couvrir en cas d’accident.

#12. Bougez !

C’ est la solution radicale, mais l’effet est aussi radical sur le prix de votre assurance ! Le baromètre de l’assurance moto et scooter des Furets montre clairement que le prix de l’assurance d’une 2 roues varie considérablement d’une région à l’autre.

Preuve  : l’assurance d’un scooter coûte en moyenne 413 euros en Champagne-Ardenne, à peine plus en Poitou-Charentes (414 euros), et seulement 377 euros en Bretagne. Inversement, les prix décollent en Provence-Alpes-Côte d’Azur (603 euros) et surtout en Ile-de-France (724 euros) et en Corse où l’assurance d’un scooter coûte en moyenne 763 euros.

Pourquoi de telles différences dans prix entre régions pour l’assurance de votre scooter ? Tout simplement parce que les assureurs comptent sur le taux de sinistres dans la région géographique de votre habitation. Si vous vivez dans une ville ou une région où il y a beaucoup d’accidents ou de vols de scooters et de motos, la prime d’assurance sera automatiquement plus élevée.

En résumé… Il existe des solutions pour payer moins cher pour votre assurance scooter. Les assureurs offrent plusieurs options : souscrire une assurance avec option hivernage, une assurance par km, changer sa couverture au cours de l’année, opter pour un contrat avec des franchises plus élevées, payer son assurance annuellement…

De votre côté, vous pouvez également faire des choix qui limiteront le prix de l’assurance : comme acheter un scooter d’occasion, et plutôt un scooter 125 cm3 qu’un 50, ou redoubler de prudence dans vos voyages pour éviter un choc qui laissera aussi des traces sur votre bonus/malus !

#13 Souscrire à une assurance en direct

Une autre solution pour réduire et baisser le coût annuel de votre assurance, c’est de souscrire à se qu’on appelle une assurance directe. L’avantage de ce type d’offre est de limiter le plus possible les frais annexes. Ainsi vous n’aurez jamais une vraie personne en face de vous. Tout devra se passer par téléphone ou par mail. D’ailleurs vous vous êtes certainement aperçu que c’est de plus en plus le cas, même avec les compagnies d’assurances plus traditionnelles. Attention une assurance en direct implique aussi de bien lire votre futur contrat d’assurance scooter pas cher, car le prix ne fait pas tout.

Il est donc primordial de demander plusieurs devis pas cher et de comparer les franchises de chacune d’entre elles. En effet, quoi de plus désagréable que de devoir payer une franchise de plusieurs centaines d’euros pour un bris de glace par exemple, ou de s’apercevoir que vous n’est pas couvert en cas d’accidents consécutifs même si vous n’êtes pas en tord. Pour éviter de perdre du temps à chercher et à demander un devis, je vous invite à vous rendre sur ce site de comparatif pour trouver la bonne assurance pour votre deux roues.

Show Buttons
Hide Buttons