Circuler à trottinettes électriques : quelles sont les règles à respecter ?

20
Partager :

La trottinette électrique a le vent en poupe ! Pratique et facile à manier, on en retrouve de plus en plus dans la circulation. Comme tout véhicule, les utilisateurs de ce nouvel engin doivent respecter les règles de la circulation, notamment celles liées aux deux-roues électriques.

Lire également : Pourquoi faire appel à un taxi conventionné ?

Une forte popularité chez la trottinette électrique

Le baromètre de la Fédération des professionnels de la micro-mobilité ainsi que l’agence de la prospective Smart Mobility Label est formel, la tendance de la trottinette électrique est bien n’est pas prête à chuter. En 2020, ils sont plus de 2 millions à rouler en utilisant cet engin. Toujours cette même année, on recense 640 000 unités vendues, tandis qu’en fin 2021, les ventes se rapprochent du million.

Où rouler avec sa trottinette électrique ?

Il faut savoir que les trottinettes électriques comme le dualtron Thunder sont classées parmi les engins dit de déplacement personnel motorisé. Pour l’histoire, c’est en 2019, année durant laquelle 10 accidents mortels de ces engins ont été comptabilisés, que les trottinettes motorisées sont entrées dans le code de la route.

Lire également : Un simple devis pour le transport de tous les véhicules

En agglomération, il faut savoir que les trottinettes ne sont plus autorisées à rouler sur les trottoirs. Il existe toutefois une exception, lorsque celle-ci est prévue par arrêté municipal. Elles doivent alors circuler sur les pistes cyclables, dès lors qu’elles existent. Le cas échéant, les usagers sont autorisés à circuler sur les routes, à condition de respecter la limite de 50 km/h.

Hors-agglomération, ces appareils électriques peuvent rouler sur les voies inférieures à 80 km/h.

Où stationner sa trottinette électrique ?

Le stationnement des trottinettes électriques peut se faire sur les trottoirs. Attention toutefois à ne pas gêner les piétons ! Par ailleurs, le maire peut décider d’interdire tout stationnement sur les trottoirs. C’est par exemple le cas à Paris, où le stationnement des trottinettes en libre-service est interdit, moyennant une amende de 49 euros. Il faut ensuite ajouter à cela les frais de fourrière, qui sont également à la charge du propriétaire.

Quels sont les accessoires obligatoires ?

En agglomération, le port de casque n’est plus obligatoire pour les utilisateurs ayant 12 ans et plus. Toutefois, cette précaution est fortement conseillée.

En outre, depuis 2020, voici quelques accessoires qui devront équiper la trottinette :

  • Un système de freinage ;
  • Un avertisseur sonore ;
  • Des dispositifs réfléchissants arrière et latéraux ;
  • Des feux avant et arrière.

Et la souscription à l’assurance Responsabilité civile ?

Peu d’utilisateurs y songent, pourtant, rouler en trottinette électrique requiert une assurance de responsabilité civile. Rappelons qu’il s’agit d’une assurance classique qui couvre les dommages causés à autrui (dégâts matériels sur un autre véhicule, blessure d’un piéton…).

Bon à savoir

Il est interdit de rouler à plusieurs sur une trottinette. L’utilisateur doit être seul à bord.

Lorsqu’on circule en trottinette électrique, il existe une limitation de vitesse. En effet, l’utilisateur ne peut rouler au-delà de 25 km/h.

En règle générale, c’est bien le code de la route qui s’applique pour tout utilisateur de trottinettes, au même titre que les automobilistes et les utilisateurs de vélos. Cette réglementation est valable aussi bien sur la route que sur les pistes cyclables.

Partager :