Est-ce grave de rayer une voiture ?

86
Partager :

Une voiture rayée est un phénomène assez récurrent et très peu alarmant. Néanmoins, cela reste toujours aussi désagréable. Il s’agit d’un certain nombre de traces plus ou moins profondes sur la carrosserie ou la peinture du véhicule. Celle-ci peut survenir à la suite d’une collision, d’un frottement ou tout simplement d’un acte prémédité. Indépendamment des causes de ces rayures, la question sur leur gravité reste en suspens. Est-ce grave de rayer une voiture ? Le fait de rayer une voiture encourt-il des poursuites ? L’assurance auto tient-elle compte de ce type de sinistre ?

Si le mis en cause est le propriétaire de la voiture rayée

Il est important de notifier que l’apparition de rayure sur une voiture n’a réellement aucun effet sur son fonctionnement. Seul le critère esthétique de l’engin est réellement endommagé. Cela dit, bien que le cas en lui-même semble négligeable, sur le plan juridique et social, une voiture rayée ne peut être prise à la légère. En effet, la gravité d’une rayure dépend grandement des causes de celle-ci. Si la rayure est causée par le propriétaire du véhicule, aucune poursuite ne sera nécessaire et tous les frais de réparation seront entièrement à sa charge. Attention, il existe néanmoins des clauses liées à ce type de situation :

A lire en complément : Les différentes voitures 7 places hybrides

  • Si la rayure est causée à la suite d’un accident dont vous êtes le responsable, votre assurance auto ne prendra en charge aucun frais de réparation ;
  • Si vous avez souscrit à un contrat tous risques, votre assureur se chargera de la réparation de vos rayures indépendamment des causes de leur apparition.

Bref, pour ce cas précis, la gravité de la rayure sur la voiture dépendra de la nature du contrat d’assurance auto du véhicule et des causes du phénomène.

Si le responsable des rayures est parfaitement identifié

Contrairement au premier cas, celui-ci est beaucoup moins souple. Si le responsable de la rayure est parfaitement identifié par le sinistré, alors, une indemnisation totale est envisageable. En effet, rayer la voiture d’une tierce personne est un acte assez grave. Bien que cela puisse survenir à la suite d’un accident ou d’un acte involontaire, des poursuites judiciaires sont envisageables en cas de mésentente. Si la loi est aussi sévère dans ce type de cas, cela est dû aux actes de vandalisme à l’origine de ce phénomène. Que faire lorsque vous avez identifié l’auteur des faits ? Deux cas possibles :

A lire également : Comment acheter sa voiture en occasion ?

  • Vous pouvez établir un constat à l’amiable avec le concerné, prouvant sa responsabilité dans les faits. Il s’agit en effet, d’une entente pacifique entre les deux parties, visant à résoudre le problème en toute discrétion. Le mis en cause présentera à la suite ce constat à son assureur afin que celui prennent en charge la réparation du véhicule rayé.
  • Vous pouvez entamer des poursuites judiciaires à l’encontre du responsable des faits. Il s’agit d’une mesure extrême envisageable suite à un désaccord entre le propriétaire et le responsable des faits. Cette mesure est également valable en cas de vandalisme (avec preuve à l’appui). En effet, si l’acte est prémédité, le mis en cause encoure un peine de prison allant de 5 à 7 ans avec une amende pouvant atteindre 000 euros.

Sur la base de ces informations, fort est de constater que le fait de rayer une voiture est lourd de conséquences.

Si le responsable des faits est non identifié

Cette situation est loin d’être surprenante. En effet, dans certains cas de rayures, il se trouve que le responsable des faits prend la poudre d’escampette. Difficile d’obtenir une indemnisation dans cette situation. Il s’agit en effet, d’un cas complexe qui requiert de nombres procédures. La chose à faire est d’interpeller les forces de l’ordre pour une plainte. Vous devrez donc vous rendre dans un commissariat ou à la gendarmerie la plus proche pour signaler votre problème. Le document de la plainte doit par la suite être remis à l’assureur preuve de la véracité des faits. La prise en charge des réparations dépendra de la nature ou des clauses incluses dans le contrat d’assurance auto du sinistré. Une voiture rayée rentre dans la case des actes de vandalisme. Alors si votre contrat inclut une garantie de vandalisme, vous serez entièrement remboursé.

Partager :