Comment financer son permis de conduire poids lourd ?

63
Partager :

Indispensable pour postuler à certains postes, le permis poids lourd est très prisé de nos jours. En effet, que vous soyez chômeur ou salarié, posséder un tel permis peut vous ouvrir certaines portes.

Seul problème, son coût reste trop élevé pour certains candidats. Heureusement, il existe quelques solutions pour financer sans trop de difficultés votre permis poids lourd. Les voici.

A lire en complément : Acheter une voiture Peugeot : comment bien choisir ?

Financer son permis poids lourd grâce au CPF

Pour obtenir son permis poids lourd, il est possible de financer sa formation grâce au CPF (Compte Professionnel de Formation).

Il s’agit d’un moyen de financement dédié surtout aux salariés. Ces derniers peuvent s’en servir tout au long de leur vie ; qu’ils soient en situation de chômage ou toujours en activité.

A voir aussi : Arnaque Automobiles Services : les pièges à éviter !

Ayant remplacé le DIF (Droit Individuel à la formation), le CPF est normalement utilisé pour payer des frais de formations certifiantes ou qualifiantes.

Cependant, il peut aussi servir au financement d’un permis de conduire poids lourd. À condition que le candidat opte pour une auto-école détenant une agrégation et possédant la qualité d’organisme de formation.

Par ailleurs, sont exclus les candidats faisant l’objet d’une suspension de permis et ceux qui sont interdits de sollicitation de permis de conduire.

Le CPF vous permettra de financer vos formations de transport de marchandises et voyageurs (permis B, C, CE…). Sans oublier les autres formations nécessaires pour exercer en tant que chauffeur routier (FIMO, FCO et Titres Professionnels).

Passer par Pôle Emploi

Vous pouvez également financer votre permis poids lourd grâce à pôle emploi. En effet, vous n’êtes pas sans savoir que la mobilité géographique est l’un des critères les plus importants dans la quête d’emploi.

Pour cela, l’organisme a décidé (depuis 2009) de prendre à son compte tous les frais liés au passage du permis de conduire.

Cette aide au permis offerte par Pôle Emploi concerne les personnes ayant 18 ans minimum. Ces dernières doivent être inscrites à Pôle Emploi depuis 6 mois consécutifs. De plus, il faudra prouver que le permis de conduire est indispensable à l’embauche.

Toutefois, il faut noter qu’une exception peut être faite pour toute personne qui, en demande d’emploi, se voit promettre une embauche en CDD ou en CDI qui requiert le permis poids lourd. Cela vaut aussi pour l’intérim.

Notez que l’aide au permis de Pôle Emploi s’élève à 1 200 € maximum. Vous ne pourrez la solliciter qu’une seule fois. Elle prend en compte les autres formations nécessaires pour devenir chauffeur routier (FIMO, FCO et Titres Professionnels).

Bénéficier des aides au financement pour les salariés

Hormis le CPF, le salarié a la possibilité de financer son permis poids lourd en demandant une prise en charge totale ou partielle de la formation à son employeur.

Cette option est parfaitement envisageable si l’entreprise est dans l’optique de recruter des chauffeurs poids lourds. Le salarié peut donc :

  • Utiliser son Congé Individuel de Formation (CIF) : aujourd’hui on parle plutôt de Projet de Transition Professionnelle (PTP) ;
  • Demander l’aide de l’Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA) : l’OPCA s’occupe de la collecte des contributions à la formation chez les entreprises ;
  • Se faire financer par le Fongecif : avec 2 ans d’ancienneté, le salarié peut percevoir des fonds pour le permis poids lourd de la part de cet organisme régional.

Partager :