L’Afrique : le nouveau moteur de croissance pour l’industrie automobile chinoise

Le 3 septembre, le Sommet de Beijing 2018 du Forum sur la coopération sino-africaine s’est tenu à Beijing. Ce qu’on y a retenu, c’est que l’industrie automobile avait véritablement contribué au développement de la Chine et de l’Afrique. On a aussi compris que le marché africain présentait un potentiel immense. Les constructeurs automobiles chinois peuvent s’y appuyer pour assurer leur croissance.

Le Sommet de Beijing 2018

Si l’objectif du Sommet de Beijing 2018 du Forum sur la coopération sino-africaine était bien de définir un cadre d’orientation, c’est bien sur l’industrie automobile que s’est surtout axé les débats. Le Sommet a abouti à de riches résultats. Après avoir passé en revue la coopération amicale entre la Chine et l’Afrique depuis plus de 50 ans, les dirigeants chinois et africains ont estimé que l’amitié traditionnelle sino-africaine était précieuse et qu’il fallait la faire rayonner et consolider encore plus. C’est ainsi que le marché africain est parvenu à apparaître comme étant le nouveau moteur de croissance pour les constructeurs automobiles chinois. Il s’agit du marché automobile le plus prometteur. En Chine, l’exportation de voiture a fini par atteindre les 1,06 million d’unités. Ce qui constitue une hausse de 31 %. Toujours d’après les données, les 641.000 unités ont toutes été exportées vers les pays de « la Ceinture et de la Route ».

A lire en complément : Quels sont les critères pour bien choisir son scooter ?

Un grand potentiel pour le marché automobile africain

Le marché automobile africain a un potentiel immense. La population africaine représente à elle seule 15 % de la population mondiale. De plus, l’Afrique du Sud est aussi perçue comme étant l’une des régions les plus développées dans le secteur de l’industrie automobile africaine. On l’appelle même le « Detroit de l’Afrique » en référence à la ville de Detroit aux USA qui est en réalité la véritable capitale de l’industrie automobile de l’Amérique du Nord.

Toujours en Afrique du Sud, les données ont permis de savoir que l’industrie automobile représentait la 2e plus grande industrie dans le pays. La valeur de production étant environ de 7,5 % du PIB. Les marques automobiles chinoises comptent ainsi s’appuyer sur le marché africain pour mieux se positionner. Elles ont d’ailleurs prévu de renforcer leur image et d’avoir une compréhension approfondie des besoins des habitants. De ce fait, elles parviendront à bien répondre aux besoins des consommateurs. La transformation et la modernisation dans le marché étranger semblent être le meilleur moyen pour les constructeurs automobiles d’assurer leur croissance. Il leur faudra alors améliorer la compétitivité.

A voir aussi : Les motos les plus chères au monde

Show Buttons
Hide Buttons