L’assurance au kilomètre : Économisez en roulant

498
Partager :

Vous êtes un conducteur qui prend rarement la route et vous cherchez à économiser sur vos frais d’assurance automobile ? Si votre kilométrage annuel est faible, l’assurance au kilomètre peut vous permettre de réaliser des économies substantielles. Ce type d’assurance est particulièrement adapté aux véhicules parcourant moins de 10 000 kilomètres par an. Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur l’assurance auto au kilomètre.

L’assurance auto au kilomètre vous convient-elle ?

L’assurance au kilomètre s’avère avantageuse si vous entrez dans des catégories d’utilisation ou des circonstances spécifiques :

Lire également : Attestation d'assurance voiture : comment ça marche ?

  • Utilisation occasionnelle du véhicule : Si vous utilisez votre voiture uniquement à des fins privées, pendant les week-ends et les vacances, et que vous avez, recours à d’autres modes de transport pour vos déplacements quotidiens.
  • Propriétaires de véhicules occasionnels : Si vous possédez un véhicule dont l’utilisation est minime, comme une caravane ou une fourgonnette saisonnière.
  • Personnes retraitées : Pour les retraités dont la mobilité est limitée et dont les déplacements sont peu fréquents.
  • Jeunes conducteurs : Si vous êtes un conducteur débutant et que vous utilisez votre véhicule principalement pendant les week-ends ou pour rendre visite à votre famille, les économies potentielles sont encore plus substantielles en raison de votre statut de débutant.

Payez au fur et à mesure que vous conduisez

Le concept de « Pay As You Drive », également connu sous le nom d’assurance « par kilomètre », repose sur un logiciel de géolocalisation installé dans votre véhicule. Cette technologie permet d’évaluer plusieurs facteurs, notamment le nombre de kilomètres parcourus, les temps de conduite et les itinéraires empruntés. Son principal avantage réside dans sa précision, qui vous permet de respecter le kilométrage alloué et d’éviter d’éventuels frais de dépassement. Faites un devis assurance auto en ligne.

Les frais d’installation du dispositif GPS sont généralement partagés entre vous et l’assureur. En outre, des frais de location mensuels pour l’équipement peuvent être appliqués. En cas de résiliation du contrat, les frais de retrait du dispositif sont généralement à votre charge et varient entre 50 et 60 euros.

Lire également : Les raisons pour souscrire une assurance auto en ligne

Toutefois, il est essentiel de noter que les kilomètres sont comptés même lorsque vous êtes à l’arrêt sur un moyen de transport en mouvement, comme un voyage en bateau à travers l’océan alors que votre voiture reste à bord.

Deux types d’assurance au kilomètre

L’assurance à kilométrage fixe : Dans le cadre de ce modèle, vous vous engagez à ne pas dépasser une limite de kilométrage prédéterminée au cours d’une année. Le respect de cette limite peut se traduire par une réduction de la prime ou la possibilité de reporter les kilomètres non utilisés sur l’année suivante. En revanche, le dépassement de la limite peut entraîner des frais supplémentaires.

Conseil : Anticipez les dépassements – Si vous prévoyez de dépasser le seuil, prévenez votre assureur afin qu’il procède à des ajustements de manière proactive.

L’assurance au kilomètre : Une option moins courante, mais qui peut permettre de réaliser des économies, cette assurance calcule les primes en fonction du nombre de kilomètres parcourus. Le montant, généralement compris entre 0,010 et 0,040 euro par kilomètre, varie en fonction de votre situation spécifique. Contrairement à l’assurance kilométrique fixe, il n’y a pas de seuil prédéterminé.

Déterminer votre forfait kilométrique optimal

Le forfait « petits rouleurs » ou forfait kilométrique s’adresse aux conducteurs qui parcourent peu de kilomètres par an. La distance maximale spécifiée varie d’un assureur à l’autre, et il est essentiel de choisir la bonne fourchette. Si vous parcourez moins que la distance indiquée dans le forfait que vous avez choisi, il se peut que les assureurs vous proposent des primes réduites pour chaque kilomètre parcouru dans la limite de la distance choisie.

Ce système est avantageux à condition que vous estimiez avec précision la distance que vous allez parcourir tout au long de l’année. Une surestimation pourrait vous empêcher de maximiser vos économies, tandis qu’une sous-estimation pourrait entraîner des franchises plus élevées si vous conduisez plus que prévu lors d’un sinistre. Certains assureurs peuvent également appliquer des réductions proportionnelles aux indemnités versées.

Lors du renouvellement de votre police, vous devez déclarer le nombre de kilomètres parcourus au cours de l’année qui sépare deux renouvellements. Certains assureurs peuvent exiger que vous vous rendiez dans un garage agréé pour vérifier votre compteur kilométrique, afin d’en garantir l’exactitude.

Gérer les dépassements éventuels

Si vous prévoyez de dépasser la limite de kilométrage convenue, informez-en rapidement votre assureur. Il pourra vous proposer de passer à une autre police ou à un contrat standard, moyennant une légère surprime. Cet ajustement est une alternative rentable au paiement de frais substantiels en cas d’utilisation excessive non approuvée. Les dépenses liées à ce changement sont généralement minimes par rapport à la franchise potentielle en cas de dépassement des limites.

Explorer la meilleure solution pour répondre à vos besoins

Le choix de l’assurance au kilomètre optimale dépend de divers paramètres tels que le nombre de kilomètres, le type de voiture, etc. Pour trouver la meilleure offre :

  • Définissez votre kilométrage annuel maximum.
  • Comparez les offres et les couvertures proposées par les différents assureurs.
  • Faites attention aux différences de clauses entre les polices à kilométrage illimité et les options basées sur le kilométrage.
  • Privilégiez la lecture des avis pour profiter de l’expérience des autres.

Partager :