Moto-cross : le championnat Castelnau-de-lévis

1684
Partager :
Gants moto

Le moto-cross est un sport extrême de compétition motocycliste alliant vitesse et circuit tout-terrain. Ce 28 et 29 septembre à Castelnau-de-Lévis dans le Tarn aura lieu une compétition de moto-cross, réunissant pas moins de 300 pilotes, dont de nombreux vétérans de ce sport extrême.

Le bon équipement pour une parfaite sécurité

Ce sport à risque a vu le jour en 1924 en Angleterre, puis il s’est répandu en Belgique, en France et pour finir au États-Unis. Les équipements de protections sont obligatoires dans la pratique de ce sport. Il existe aujourd’hui plusieurs équipements spécifiques qui permettent de rouler en toute sécurité :

A voir aussi : Comment passer son permis scooter ?

  • le casque intégral homologué pour protéger la tête des chocs éventuels. Il peut être associé à la minerve. Ce casque a une forme particulière : la mentonnière est plus proéminente et l’absence de visière impose le port de lunettes ou un masque adapté.
  • A lire en complément : Quelle est la meilleure marque de moto cross ?

  • Les bottes doivent être très rigides : elles permettent une protection contre les jets de pierres et préviennent des brûlures en cas de chutes.
  • Les gants de moto sont une protection indispensable pour éviter de s’arracher la peau en tombant. Ils permettent aussi une bonne prise en mains des poignées sans toutefois se blesser.
  • Une ceinture en matière élastique et renforcée au niveau des lombaires assure le maintien du dos du pilote.

Le grand final des vétérans

Après avoir été plus de 6 000 compétiteurs ce dernier mois de mars, les vétérans se disputent de nouveau, en septembre, le titre du meilleur coureur. Le samedi 28 septembre, la piste sera occupée exclusivement par les 130 pilotes du Trophée Midi-Pyrénées, qui s’adresse aux pilotes amateurs. Ils seront répartis en cinq catégories pour huit courses alliant hommes et femmes. Comme dans tous les sports, les catégories femmes sont souvent moins popularisées. Pourtant, celles-ci sont bien présentes et même quand il s’agit de sports extrêmes.

Le dimanche 29 septembre, trois catégories sur huit courses sont inscrites au programme :

  • La finale des championnats de France. Il y aura en compétition 80 pilotes parmi lesquels des grands noms du moto-cross national des années 90.
  • La finale du championnat d’Occitanie prestige 2019, où il faudra compter sur la présence de nombreux pilotes disputant régulièrement les championnats de France élite.
  • Le championnat des Pyrénées 85  CC avec la présence d’Enzo Audouy-Schneider, enfant du pays, visant le podium sur le circuit de Puech Rampant.

C’est donc une compétition alliant amateurs et champions qui promet du grand spectacle, de quoi ravir toutes les catégories de coureurs, mais surtout le public.

Les jeunes talents à l’honneur : retour sur les courses de la relève

Les jeunes pilotes, âgés de 7 à 14 ans, ont aussi eu l’occasion de montrer leur talent lors des courses de la relève. Les organisateurs avaient pensé à tout pour cette compétition et les parents étaient rassurés en voyant les médecins présents sur place.

Le samedi matin était dédié aux essais chronométrés pour toutes les catégories de cette compétition réservée aux plus jeunes. Le public a pu y découvrir des petits prodiges du motocross tels que Tom ou encore Lucas, deux enfants ayant respectivement terminé premier chez les moins de 9 ans et deuxième chez les moins de 12 ans.

Dans la soirée du même jour se sont tenues plusieurs épreuves qualificatives avec une dizaine d’enfants chacune dans chaque catégorie. Les spectateurs enthousiastes ont vu le niveau des courses s’élever au fil des heures.

Le lendemain matin était consacré aux finales avec un nombre important d’enfants et leurs familles venus admirer ces futurs champions. Pour eux, c’était une véritable fête ! Des cris retentissaient dans toute la zone technique lorsque le speaker annonçait le départ imminent d’une course ou qu’un enfant effectuait un saut acrobatique impressionnant devant eux.

Les podiums ont été très disputés jusqu’à la dernière seconde, pourtant beaucoup ne repartiront pas bredouilles car tous ont reçu un diplôme attestant leur participation ainsi qu’un trophée souvenir. Une belle reconnaissance qui encourage ces jeunes talents à persévérer dans ce sport passionnant et exigeant.

Ce week-end de compétition motocross a été riche en émotions pour tous les participants et spectateurs. Les différentes courses ont su plaire à toutes les générations avec des niveaux de pilotage impressionnants. C’est une belle fierté pour Castelnau-de-Lévis que d’avoir organisé un événement sportif aussi prestigieux qui mérite largement sa place sur le podium des grandes compétitions du sud-ouest de la France.

Les coulisses du championnat : portrait des bénévoles et des organisateurs

Derrière chaque événement sportif, il y a une équipe de bénévoles et d’organisateurs sans qui rien ne serait possible. Le championnat de Castelnau-de-Lévis n’a pas fait exception à la règle. Rencontre avec ces femmes et hommes passionnés qui ont permis que cet événement soit un succès.

Les membres du comité organisateur ont travaillé plusieurs mois en amont pour planifier chaque détail de ce week-end chargé. De l’accueil des participants à l’aménagement des zones techniques en passant par le recrutement des médecins et secouristes sur place, leur implication a été remarquable.

Mais c’est surtout le travail invisible effectué en coulisses qui force l’admiration : la coordination minutieuse entre les différents services de sécurité (police municipale, pompiers, etc.), la recherche constante de sponsors pour financer cette manifestation onéreuse ou encore la gestion logistique durant tout le championnat.

Les bénévoles ne sont pas en reste ! Ils étaient nombreux présents au sein du paddock pour aider les pilotes à préparer leurs motos ou encore distribuer les repas chauds aux différentes équipes accueillies dans la zone technique. Certains avaient même prévu une animation musicale afin d’égayer davantage cette ambiance festive !

Parmi eux, nous avons rencontré Lucie, 24 ans, étudiante en communication événementielle qui s’est portée volontaire pour coordonner les relations médias pendant toute la durée du tournoi motocross.

« J’ai toujours aimé suivre ce sport depuis petite car mon père était fan de motocross », explique-t-elle fièrement. « Au début, j’ai simplement voulu être bénévole pour voir l’envers du décor. Mais rapidement je me suis prise au jeu et me voilà aujourd’hui en train de gérer la communication officielle de cet événement exceptionnel ! » s’exclame-t-elle.

Mais si les bénévoles ne comptent pas leurs heures pour faire vivre cette passion commune, leur travail a valu le coup : un public nombreux était présent durant tout le week-end pour encourager ces athlètes à deux roues.

Le championnat de Castelnau-de-Lévis 2021 restera dans tous les esprits comme une belle expérience humaine où chacun aura pu trouver sa place grâce à cet élan collectif fourni par toute une communauté animée par le même amour du monde des courses motocross.

Partager :