Escroqueries du code VIN : conseils pour acheter un véhicule en toute sécurité

630
Partager :

Comme la carte d’identité pour les humains, le code VIN d’une voiture est le numéro d’identification de celle-ci, un indispensable à vérifier lors de l’achat d’un véhicule. En effet, c’est nécessaire pour conduire légalement, mais aussi pour assurer que tous les documents concordent afin d’éviter les escroqueries. Découvrez ici comment vous assurer que le code n’a pas été falsifié et que tout est cohérent.

Utiliser un décodeur de VIN payant

La manière la plus rapide et la plus fiable pour identifier un code VIN est d’utiliser un décodeur de Carvertical sur carvertical.com/fr/decodage-vin. Il s’agit d’une plateforme spécialisée qui vous permet d’obtenir un rapport détaillé de toutes les informations du véhicule avec le code VIN.

A lire aussi : Comment trouver une voiture d'occasion récente ?

De nombreuses plateformes gratuites vous permettent d’identifier les informations du VIN, mais les résultats fournis sont limités aux données de base. Ce qui peut parfois être insuffisant pour assurer un achat de véhicule en toute sécurité. C’est pourquoi l’utilisation d’un décodeur de VIN payant est recommandée. En effet, ce dernier peut vous donner des informations détaillées et précises.

Pour ce faire, vous devez d’abord chercher le code VIN du véhicule. Ce dernier peut se trouver sous le capot, avant le bloc moteur, sur le tableau de bord, derrière le pare-brise du côté conducteur, à l’intérieur du pilier de porte côté conducteur, sur le cadre avant ou sur le pare-feu. Cet emplacement dépend du modèle.

A voir aussi : Quelques conseils pour entretenir efficacement sa voiture

Les informations de bases que peuvent fournir le code VIN

Lorsque vous identifiez un VIN, différentes informations sont fournies. Dans un premier temps, il faut vous assurer que les numéros du véhicule (l’immatriculation et l’assurance) correspondent au code VIN du véhicule (code à 17 caractères). C’est ce qui peut confirmer que le code est bien réel. Vous trouverez aussi les informations sur le constructeur, notamment son identifiant mondial appelé code WMI qui comporte trois caractères (relatif au pays, à la marque et au type de véhicule).

D’autre part, vous trouverez aussi le code VDS, présenté en cinq caractères décrivant les caractéristiques du véhicule, dont le moteur, le système de freinage, la carrosserie et la série de voitures. À ces informations s’ajoutent la section d’identification du véhicule ou VIS composée de neuf caractères. C’est elle qui contient les informations comme l’année de fabrication (présenter sous forme de tableau), le codage de l’usine d’assemblage, le chiffre de contrôle

Chaque usine d’assemblage a également son propre codage, il est donc préférable de trouver le caractère d’abord et de le rechercher ensuite. Comme dernier élément, vous trouverez le chiffre de contrôle, le résultat d’une opération mathématique. Si les caractères précédents sont faux, le résultat ne correspond pas à ce chiffre de contrôle. À noter que la présentation des informations peut différer selon le pays d’origine du véhicule.

Identifier le code VIN : les informations supplémentaires dans les rapports des plateformes spécialisées

Avec un décodeur payant sur les plateformes spécialisées, les informations sont plus détaillées et plus complètes afin d’assurer un achat sécurisé. En effet, vous pouvez obtenir des rapports complets en plus des données de bases :

  • Les dommages qu’a subis le véhicule ;
  • Les registres de vol ;
  • Les reculs d’odomètre ;
  • Les dates historiques (enregistrement et inspection) ;
  • Les rappels de modèle ;
  • Les équipements d’origine du véhicule.

Partager :