Quel futur pour la moto en Europe ?

49
Partager :

S’il faut en croire l’ACEM (l’Association des Constructeurs Européens de Motocycles), le futur des motos en Europe passera par de grandes avancées technologiques. En effet, la connectivité est au cœur de leur projet. Mais elle parle aussi d’une formation continue pour les conducteurs, ainsi qu’un développement plus important des infrastructures. Voici un regard sur le futur de la moto, en territoire européen.

Refaire une image plus sécuritaire à la moto

Le plus grand travail qui se présente aujourd’hui à l’ACEM, est sans le moindre doute celui de redonner une nouvelle image à la moto. Car aujourd’hui, les détracteurs de leur usage précisent que les accidents mortels en France comptent 19 % de motocyclistes, alors que leur trafic global ne représente que 2 %. Il faut donc revoir la filière sécurité en entier. Cela passera naturellement par le secteur des pièces. Il faut exiger une qualité optimale, autant pour les pièces neuves que réusinées, du niveau de ces pièces Honda moto, par exemple. 

A lire en complément : Les indispensables à toujours avoir dans sa voiture

Le second volet de la sécurité passera par le développement de nouvelles technologies. En effet, les spécialistes insistent pour dire que les conducteurs de moto ont besoin d’être encore plus connectés à leur environnement, afin de mieux le maîtriser. Par exemple, on peut penser à des casques qui offriront une nouvelle vision de la route. Des applications multiples pourraient indiquer de façon globale les véhicules qui se trouvent autour, afin de ne pas se trouver en position de danger, dans un angle mort. Ces différentes options pourraient servir à rendre la conduite de la moto sécuritaire, en augmentant l’information disponible au conducteur. 

Près de 35 millions de motos en circulation en Europe

Le marché de la moto se porte bien, comme le confirme ce chiffre. En effet, avec près de 35 millions de motos qui sillonnent les routes européennes quotidiennement, on peut affirmer que l’industrie à son mot à dire en ce qui concerne les modes de transport sur le territoire de l’Europe. Car bien que les détracteurs soient vent debout, en ce qui concerne la sécurité, ils ne peuvent qu’être d’accord sur les nombreux avantages qu’elles possèdent face aux voitures. 

A lire aussi : Pneus voiture pas chers : les différentes marques de pneus

Elles sont, en effet, un choix abordable comme mode de transport. Il n’est pas possible à tous d’acheter un véhicule neuf, mais une moto devrait être beaucoup moins cher. La mobilité est un facteur de croissance pour chaque individu. En ce sens, la moto vient en aide à de nombreux Européens.

La moto aide aussi à réduire les embouteillages, spécialement dans les grandes villes. C’est d’ailleurs pourquoi l’on en trouve autant sur les rues de Rome. Les motocyclistes arrivent beaucoup plus rapidement à leurs destinations, que ceux qui conduisent des voitures. L’ACEM compte mettre de l’avant ces qualités importantes face aux décideurs politiques, afin qu’ils les aident à trouver des solutions en termes de sécurité, mais aussi sur le développement sain de l’industrie, dans un futur rapproché. 

Le projet de l’ACME est basé sur un horizon 2030. Les négociations sont déjà engagées avec les dirigeants européens, afin de posséder des routes plus sécuritaires pour tous ceux qui y roulent, incluant les motocyclistes. 

Partager :