Pourquoi faire le choix de l’ethanol ?

1624
Partager :
Pourquoi faire le choix de l'ethanol ?

Le bioéthanol est un biocarburant qui, de plus en plus, attire un nombre considérable d’automobilistes. Son carburant agricole est un mélange de céréales, de betteraves à sucre et d’essence sans plomb, adapté parfaitement à la plupart des dernières automobiles à essence. Moins cher, respectant les mesures environnementales, il fait cependant l’objet d’une utilisation encore très faible par les consommateurs.

L’Ethanol : avantageux pour sa bourse et son moteur

Avec un prix médian qui oscille entre 0,50 euro à 1,00 euro selon la station-service, le bioéthanol est le carburant le moins cher du marché. Par conséquent, ce carburant fait faire d’énormes économies. De plus, la consommation du bioéthanol contribue à la bonne santé de l’agriculture locale dont ses ingrédients en sont issus. En outre, en consommant ce carburant, on bénéficie d’un certain nombre de subventions locales ou régionales et l’on contribue aussi à la bonne santé de l’économie de son pays. Par ailleurs, ce carburant s’adapte très bien aux moteurs à essence moderne, mais surtout améliore la durée de vie du moteur de sa voiture car il permet une optimisation considérable, au moment de la combustion. Aussi, découvrez ce kit pour passer à l’ethanol e85.

A voir aussi : Les roadsters pour le permis A2

Le Bioéthanol, respectueux de l’environnement

Beaucoup moins coûteux, pour l’entretien de voiture, le bioéthanol est le carburant qui pollue le moins. En effet, faire conduire votre automobile au bioéthanol rabaisse vos émissions de CO2 de 60 à 70%. En termes beaucoup plus simples, le dioxyde de carbone relâché lors de la conduite d’un véhicule consommant le bioéthanol comme carburant est égal au dioxyde de carbone absorbé par les plantes (betteraves et céréales) lorsqu’elles sont en pleine croissance. Conçu à base de betteraves à sucre et de céréales (comme le maïs ou le blé) ; à l’inverse des carburants au plomb ou au diésel issus du pétrole ; le bioéthanol est une ressource non épuisable.

Les avantages fiscaux de l’Ethanol : comment économiser sur son carburant

En sus de ses qualités écologiques, le bioéthanol offre des avantages fiscaux non négligeables. Depuis 2006, le gouvernement français a adopté un dispositif fiscal qui facilite l’usage du bioéthanol : la loi relative à la mise en œuvre du développement durable.

A découvrir également : Une assurance moto est-elle obligatoire ?

Cette mesure autorise une exonération partielle ou totale de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE), pour les voitures utilisant le bioéthanol comme carburant. Cette aide s’élève à environ 40 % de son prix d’achat au supermarché et se veut encourageante pour tous ceux qui souhaitent opter pour un mode de conduite plus vertueux.

L’économie peut être encore plus importante si vous avez acheté une voiture Flex-Fuel neuve : elle bénéficie d’un taux réduit sur la TICPE pendant deux ans après sa première immatriculation. Pendant cette période, l’économie est comprise entre 20 % et 40 % selon les départements !

Bien qu’il soit renouvelable et performant, il existe cependant un revers à la médaille concernant ce type de carburant alternatif : son coût initial peut être relativement cher par rapport aux autres options traditionnelles proposées dans les stations essence classiques. Le second point négatif est que certains conducteurs peuvent ne pas trouver facilement des pompistes équipés pour vendre du bioéthanol.

Si vous choisissez cette alternative saine et économique afin d’allier votre passion automobile avec vos convictions écologiques, pensez à bien vérifier préalablement la compatibilité de votre véhicule avec ce type de carburant. Dans le cas contraire, des dégâts pourraient être occasionnés au niveau du moteur.

Les critères à prendre en compte pour passer à l’Ethanol : quelles sont les voitures compatibles ?

Le bioéthanol est un carburant alternatif qui a de nombreux avantages. Mais pour que vous puissiez en profiter, pensez à bien savoir si votre véhicule fonctionne avec ce type d’énergie.

La première chose à faire est de vérifier auprès du constructeur ou sur Internet si la voiture peut être équipée d’un boîtier E. Cela permettra au moteur de reconnaître le mélange essence/bioéthanol et donc d’adapter son fonctionnement.

Si votre véhicule n’est pas compatible avec cette modification, il existe des modèles spécifiques commercialisés par les marques automobiles sous l’appellation ‘Flex-fuel’ ou ‘Bioflex’. Ces voitures sont dotées d’un moteur pouvant fonctionner indifféremment à l’essence classique ou au bioéthanol sans intervention manuelle du conducteur.

Il faut noter que tous les types de voitures ne sont pas compatibles avec ce type de carburant alternatif. Les véhicules diesel, par exemple, ne peuvent pas utiliser ce combustible renouvelable. Les moteurs à injection directe non plus : ils nécessitent des modifications importantes pour pouvoir rouler à l’E.

Sachez qu’il peut y avoir des différenciations selon la région dans laquelle vous résidez et où vous souhaitez acquérir une Flex-Fuel neuve : certains concessionnaires ne proposent pas toutes les gammes disponibles en France métropolitaine, notamment en outre-mer.

Il est aussi recommandé d’être vigilant quant aux dispositions légales applicables dans le département choisi pour acheter sa voiture Flex-Fuel neuve. Effectivement, le taux de réduction sur la TICPE est variable selon les régions : il peut être exonéré à 100 % dans certains cas, mais pas nécessairement partout en France.

Avant de prendre une décision définitive pour passer au bioéthanol, renseignez-vous bien auprès des différents professionnels du secteur et vérifiez soigneusement la compatibilité de votre véhicule avec ce type d’énergie.

Partager :