Quelle est la différence entre les voitures hybrides et électriques ?

1297
Partager :
Quelle est la différence entre les voitures hybrides et électriques ?

Popularisés par Toyota dès 1997 avec le lancement de la Prius, les véhicules hybrides représentent une alternative écologique aux véhicules thermiques. En plus de réduire les émissions polluantes, ils offrent de nombreux avantages : confort de conduite, rendement élevé, autonomie boostée entre deux pleins, etc. Ceci dit, ils sont souvent confondus avec les véhicules électriques. Et pourtant, les deux types de véhicules utilisent différentes technologies.

Les différences entre électriques, hybrides et hybrides rechargeables

Les véhicules 100 % électriques

Les véhicules électriques adoptent une motorisation différente de celle des véhicules thermiques avec un ou plusieurs moteurs électriques, un convertisseur de couple et une batterie rechargeable.

A lire aussi : Les injecteurs : pourquoi ces pièces sont essentielles pour le moteur ?

L’énergie nécessaire au fonctionnement du véhicule est fournie exclusivement par la batterie. Celle-ci peut être rechargée soit sur une prise domestique, une Wallbox ou une borne de recharge publique.

Les véhicules hybrides

Dans le génie automobile, le terme « hybride » désigne un véhicule utilisant deux sources d’énergie pour se déplacer : thermique et électrique. Généralement, le groupe motopropulseur d’une voiture hybride électrique se compose de 3 éléments :

Lire également : Acheter une voiture : quelle est la solution de financement la plus avantageuse

  1. Un moteur thermique (essence ou diesel) ;
  2. Un ou plusieurs moteurs électriques ;
  3. Une boîte de transmission.

L’énergie nécessaire au fonctionnement du véhicule est générée par le moteur thermique. Par ailleurs, l’énergie cinétique produite lors des phases de freinage et de décélération est transformée en énergie électrique, laquelle est injectée dans la batterie. Un système de gestion électronique se charge de combiner le fonctionnement des deux moteurs de la manière la plus optimale en fonction des conditions de conduite.

voiture hybride

Par exemple, le moteur thermique est arrêté à basse vitesse ou lorsque le niveau de carburant est limité. Dans ce cas, le moteur électrique prend le relais pour faire circuler le véhicule.

Il existe également plusieurs types de véhicules hybrides :

  • Micro-hybride : fonction démarrage/arrêt (Start & Stop) et récupération d’énergie de freinage (frein régénératif) ;
  • Hybridation légère (Mild-hybrid ou MHEV) : démarrage/arrêt, fonction Boost qui permet d’assister le moteur thermique lors des accélération et frein régénératif ;
  • Hybridation complète (Full-hybrid ou HEV) : Start & Stop, récupération d’énergie et conduite en mode 100 % électrique.

D’un point de vue technologique, le système d’hybridation HEV est le plus complexe. Il permet une puissance élevée et un fonctionnement autonome du moteur électrique.

Les véhicules hybrides rechargeables

Une voiture hybride rechargeable (PHEV ou Plug-in Hybrid Electric Vehicle) adopte la même architecture qu’une full- hybride électrique. La seule différence est qu’elle est équipée d’une batterie rechargeable dont la taille et la capacité sont plus importantes. Celle-ci permet une conduite prolongée en mode électrique. De manière générale, la recharge de la batterie se fait de la même manière que pour un véhicule 100 % électrique.

L’autonomie des véhicules hybrides et 100 % électriques

une femme dans une voiture

En principe, l’autonomie d’un véhicule hybride ou d’un véhicule 100 % électrique dépend avant tout des performances de sa batterie et de son groupe motopropulseur. Généralement, les voitures entièrement électriques offrent une autonomie de 300 à 600 km en cycle WLTP, voire plus pour les modèles haut de gamme.

En revanche, l’autonomie électrique des voitures hybrides rechargeables se situe entre 50 et 100 km. Grâce à l’association d’un moteur thermique et d’un moteur électrique, les voitures hybrides rechargeables disposent d’une autonomie globale plus importante.

Les prix et usages des voitures électriques et hybrides

En termes de coût d’acquisition, les véhicules électriques sont plus chers que les véhicules hybrides. Par contre, leur coût d’utilisation s’avère moins élevé sur le long terme. En effet, en raison de la présence d’un moteur thermique, les frais d’entretien d’une hybride sont comparables à une voiture thermique équivalente.

En revanche, le moteur d’une voiture électrique ne requiert habituellement aucun entretien (vidange, changement de filtre, remplacement de pièces mécaniques, etc.). En outre, le coût du kWh d’électricité est beaucoup moins élevé que celui du litre de carburant fossile.

Les véhicules hybrides représentent une solution de mobilité écologique pour des longs et moyens trajets, notamment avec les hybrides rechargeables qui offrent une autonomie plus importante. De leur côté, les véhicules électriques sont ainsi plus avantageux en termes de réduction des émissions polluantes, mais disposent d’une autonomie moindre par rapport aux véhicules thermiques et hybrides.

Les avantages et inconvénients des voitures hybrides et électriques

Les voitures hybrides et électriques présentent chacune leurs avantages et inconvénients spécifiques. Concernant les véhicules hybrides, l’un des principaux avantages est leur autonomie supérieure par rapport aux voitures électriques. Effectivement, grâce à la présence d’un moteur thermique, elles peuvent parcourir de plus longues distances sans avoir besoin de recharger leur batterie. Les hybrides sont moins tributaires du réseau de recharge qui peut être moins développé dans certaines régions.

Un autre avantage des voitures hybrides réside dans leur polyvalence : elles offrent la possibilité de passer en mode tout électrique pour une conduite urbaine ou lors de trajets courts, mais basculent automatiquement sur le moteur thermique lorsqu’il est nécessaire (par exemple pour des accélérations rapides ou sur autoroute). Cette flexibilité permet aux conducteurs d’avoir une plus grande confiance en termes d’autonomie.

Les véhicules hybrides ont aussi leurs inconvénients. Ils restent dépendants du carburant fossile puisque le moteur thermique reste essentiel au fonctionnement global du véhicule. Cela signifie que malgré une réduction notable des émissions polluantes par rapport aux moteurs traditionnels à combustion interne, ils ne sont pas totalement écologiques.

En ce qui concerne les voitures électriques, elles offrent quant à elles un avantage majeur : zéro émission locale pendant l’utilisation. Grâce à la propulsion entièrement électrique et à l’absence totale d’échappement, ces véhicules contribuent grandement à la qualité de l’air et à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Les coûts d’utilisation sont généralement moins élevés que ceux des voitures hybrides.

Les véhicules électriques ont aussi leurs inconvénients. Le principal frein est leur autonomie limitée par rapport aux voitures traditionnelles. Bien qu’il y ait eu une amélioration significative au fil des ans, ils ne peuvent souvent pas parcourir autant de kilomètres avant de nécessiter une recharge complète. Le temps nécessaire pour recharger entièrement la batterie peut être un inconvénient pour certains conducteurs qui recherchent une solution rapide lorsqu’ils sont en déplacement.

Choisir entre une voiture hybride ou électrique dépend principalement des besoins individuels du conducteur. Si l’autonomie étendue et la polyvalence sont essentielles, les hybrides offrent une bonne alternative écologique tout en restant pratiques pour les longs trajets. Les véhicules électriques quant à eux se distinguent par leur contribution significative à la réduction des émissions polluantes locales mais demandent davantage d’organisation dans les déplacements afin d’éviter tout désagrément lié à leur autonomie limitée et aux temps de recharge nécessaires.

L’impact environnemental des voitures hybrides et électriques

Lorsqu’il s’agit de comparer l’impact environnemental des voitures hybrides et électriques, pensez à bien prendre en compte le CO2, principal gaz à effet de serre responsable du réchauffement climatique.

Les véhicules hybrides, grâce à leur combinaison entre moteur thermique et électrique, présentent généralement des émissions de CO2 inférieures par rapport aux voitures traditionnelles équipées uniquement d’un moteur à combustion interne. Ces émissions restent toutefois plus importantes que celles des véhicules entièrement électriques qui ne produisent pas directement d’émissions pendant leur utilisation.

Les voitures électriques, quant à elles, sont considérées comme étant particulièrement respectueuses de l’environnement en termes d’émissions. Étant donné qu’elles n’utilisent pas de carburants fossiles pour fonctionner, elles ont un impact négligeable sur la qualité de l’air local et contribuent grandement à la diminution globale des émissions polluantes.

Pensez à bien prendre en compte le processus complet lié à la fabrication et au recyclage des batteries utilisées dans les voitures.

Partager :