Réglage suspension moto : quelques conseils utiles.

119
Partager :

Les conducteurs de motos rencontrent souvent de nombreux problèmes au niveau de leurs engins. Parmi ces difficultés se trouvent, celles de suspensions qui sont les plus fréquentes. Vous souhaitez en apprendre plus sur ces suspensions. Dans l’article qui suit, nous vous donnerons quelques conseils utiles pour régler les suspensions de vos motos.

C’est quoi les suspensions d’une moto ?

Les suspensions d’une moto constituent l’ensemble formé par la fourche avant et les deux amortisseurs arrière de la moto. Elles permettent d’assurer un contact permanent des roues sur la route, quel que soit l’état de la chaussée. C’est un dispositif qui veuille au confort du pilote et du passager de la moto. Un réglage des suspensions de la moto est très important et essentiel pour rouler en toute sécurité.

Lire également : Comment bien choisir son assurance moto ?

Pour régler les suspensions de votre moto, vous devez suivre les réglages de base suivants :

Vous devez régler la précharge de votre moto.

La précharge, c’est le réglage de la durée des ressorts de la moto. Elle a pour but de resserrer ou de relâcher les ressorts de la moto, afin d’augmenter leurs ténacités. Lorsque les ressorts sont trop serrés, cela les rendra trop élastiques. Ce qui fera décoller la moto chaque fois qu’il y a élévation de la route. Dans le cas contraire, lorsque les ressorts sont trop comprimés, la moto se lèvera difficilement. Ce qui fait qu’elle ne sera pas épargnée des chocs. Et le pilote ne sera pas à l’aise lors de la conduite. Puisque toutes les motos ne sont pas les mêmes, utilisez si possible votre manuel technique pour régler la précharge.

A lire aussi : Le nouveau contrôle technique : plus sévère et plus cher

Vous devez régler la compression de votre moto.

La compression d’une moto est un système hydraulique. Ce système fonctionne par l’intermédiaire d’un cylindre ou vanne qui contient de l’huile à moteur. Lorsque le piston se condense, le cylindre s’ouvre sous la pression de l’huile et la laisse passer. L’huile retourne ensuite dans le cylindre et celui-ci se referme. Ce qui entraîne le relâchement du piston. En effet, il s’agit d’un stabilisateur. Régler la compression de la moto, revient à ajuster la vitesse à laquelle l’huile se libère.

En réalité, ce réglage a pour but d’empêcher un relâchement trop rapide ou trop lent de l’amortisseur. Pour faire cette manipulation, vous devez réajuster l’entrée de la vanne avec une vis spéciale. Si votre vis est trop serrée, le cylindre sera trop fermé et la suspension sera nette. Dans le cas contraire, lorsque la vis est trop desserrée, l’entrée de la vanne sera grande et l’amortisseur deviendra inerte.

Vous devez régler la détente de votre moto.

La détente d’une moto est aussi un système hydraulique, composé d’une vis et d’un cylindre. La détente a pour rôle de contrôler la vitesse à laquelle la suspension revient dans sa position initiale après un choc. C’est un retour de choc. Lorsque la vis est ferme, la suspension sera serrée et reviendra difficilement dans sa position initiale. Dans le cas contraire, si elle n’est pas bien serrée, elle reviendra dans sa position initiale. Vous ne devez pas trop relâcher la vis afin de permettre à la suspension de subir de manière efficace les chocs.

Conseils pour détecter et régler une suspension mal ajustée.

Pour détecter une suspension mal ajustée, ce n’est pas une chose difficile. Suivez juste les conseils qui suivent. Restez à l’un des côtés de la moto (côté gauche ou côté droit) en prenant soin de la maintenir à l’équilibre. Appuyez ensuite sur le réservoir avec une forte pression pour jauger. Lorsque la partie située à l’avant se relâche plus vite que celle située à arrière, il vous faudra réajuster la suspension située à l’arrière. Lorsque la partie arrière se relâche plus vite que la partie avant, il vous faudra réajuster la suspension située à l’avant.

En effet, il est très important pour vous de savoir repérer les suspensions, mal ajustées et de les réajuster. Cela est obligatoire pour le confort et votre sécurité routière. Vous pouvez le faire tout seul, vous n’avez pas besoin d’aller tout le temps chez le mécanicien. Suivez simplement nos conseils et vous vous en sortirez sans trop de difficultés. Vous pouvez toujours consulter votre manuel technique. Cela vous aidera beaucoup.

Partager :