Un masque anti-pollution pour les motards !

1426
Partager :

Vous prenez votre moto pour aller travailler. Une fois arrivé, vous avez le nez qui coule, mal à la gorge et vous toussez. En cause : la pollution aérienne. Pour y remédier, le masque anti-pollution a été conçu spécialement pour les personnes les plus vulnérables, à savoir les cyclistes, les piétons, les motards. Réalisé en matériaux techniques à mémoire de forme, il dispose de plusieurs filtres. Le masque dédié aux motards est donc indispensable.

Le danger de la pollution ! 

Les effets nocifs de la pollution sur la santé ne sont plus à démontrer : maladies respiratoires, cancers, problèmes neurologiques. La pollution aux particules fines est responsable de nombreux décès en France. Rouler en moto permet de gagner du temps, il ne faut pas pour autant négliger sa sécurité et sa protection. Face à la pollution, les conducteurs de deux roues restent les plus vulnérables. Bien qu’ils se protègent des chutes, des accidents avec des casques, des gants, des bottes, ils ne pensent pas toujours à porter un masque anti-pollution.

A lire aussi : Les modèles incontournables des grandes marques de motos

Motards, masquez-vous ! 

Porter un masque, c’est l’assurance d’être protégé efficacement contre la pollution, le pollen et autre allergène présents dans l’air. Vendus entre 5 et 150 euros, les masques anti-pollution sont une solution pour lutter contre l’atmosphère polluée et nocive à la santé. Ce produit a pour but de filtrer les particules fines. Son efficacité dépend de sa conception, des performances des filtres dont il est équipé et d’autres paramètres tels que son adaptation à la morphologie du motard. Alors que nous portons un regard plus attentif aux différents aspects qui améliorent notre bien-être au quotidien et que nous veillons à mener une vie plus saine, nous ne prêtons pas suffisamment attention à la nocivité de l’air pollué que nous respirons. La solution la plus efficace pour se protéger lors des déplacements à moto, c’est le masque anti-pollution. Il est adapté à tous les types de casques, jet, modulable, intégral.

Les différents types de masques anti-pollution disponibles sur le marché

Il existe différents types de masques anti-pollution sur le marché. Les modèles varient en fonction de leur forme, mais aussi des matériaux utilisés pour leur fabrication et du niveau de filtration qu’ils offrent.

A lire aussi : Comparatif des catégories de moto : Dragsters, Motocross, Choppers, Sportives et Routières pour un choix éclairé

Le premier type est le masque filtrant jetable. Il s’agit d’un modèle à usage unique qui ne nécessite pas d’être nettoyé ou entretenu après utilisation. Ce masque est souvent fabriqué à partir de papier ou de tissu synthétique et offre une protection limitée contre la pollution.

Le deuxième type est le masque réutilisable équipé d’un filtre remplaçable. Le filtre permet au motard de renouveler son équipement sans avoir besoin d’en racheter un nouveau chaque fois qu’il se salit ou devient inefficace dans la lutte contre les particules fines.

Il y a les demi-masques respiratoires qui couvrent uniquement la bouche et le nez du motard, tandis que les autres parties du visage restent exposées aux éléments extérieurs tels que la pluie, le vent ou encore l’éblouissement solaire.

Les modèles intégraux sont quant à eux dotés d’une coque rigide qui protège l’ensemble du visage ainsi que la bouche et le nez des polluants présents dans l’air ambiant.

Il existe des modèles connectés grâce à une application smartphone dédiée pour mesurer individuellement leurs performances selon les niveaux de pollution rencontrés lors des déplacements à moto.

Avant tout achat, il conviendra toujours aux futurs acquéreurs potentiels de tester plusieurs types différents afin de trouver celui qui sera parfaitement adapté à leur morphologie, et surtout qui offrira un niveau de filtration optimal pour une protection optimale.

Comment entretenir son masque anti-pollution pour une efficacité optimale

Une fois que vous avez investi dans un masque anti-pollution, il faut l’utiliser de manière optimale.

Il faut lire attentivement les instructions du fabricant fournies avec le masque. Cela peut sembler évident, mais ces instructions peuvent varier selon le modèle choisi. Certainement, la plupart des modèles réutilisables contiennent un filtre qui doit être remplacé régulièrement ou nettoyé si cela est possible.

Si vous avez opté pour un modèle réutilisable avec des filtres interchangeables, veillez à suivre les recommandations du fabricant concernant la fréquence de remplacement des filtres. En général, ils devraient être changés tous les trois à six mois selon l’utilisation et l’état environnemental où vous roulez.

Pour nettoyer votre masque anti-pollution réutilisable correctement après chaque utilisation :
• Retirez le filtre (s’il y en a un) et remplacez-le par celui fourni auparavant.
• Rincez doucement votre visage sous l’eau tiède avant d’enlever le masque.
• Lavez-le séparément avec du savon doux et tiède (30°C) à la main pendant 3 minutes maximum.
• Rincez abondamment à l’eau claire puis séchez-le bien sans utiliser de sèche-cheveux ou autres appareils électriques similaires susceptibles de déformer sa structure.

Il faut stocker votre matériel dans un endroit sec et propre. Gardez-le dans un sac en tissu ou une boîte spécialement conçue pour les masques anti-pollution afin d’éviter la poussière et l’humidité.

Investir dans un masque anti-pollution est essentiel pour protéger votre santé en tant que motard. Cela ne garantit pas une protection à long terme s’il n’est pas correctement entretenu. Avec ces conseils simples mais précieux, vous pouvez prolonger la durée de vie de votre équipement tout en gardant vos voies respiratoires bien protégées contre les polluants nocifs présents dans l’air ambiant pendant vos trajets quotidiens à moto.

Partager :