307 2l hdi 90 combien de chevaux fiscaux ?

20
Partager :

Avant d’acheter une voiture, il est important de connaître ses caractéristiques surtout si vous voulez la meilleure. Les chevaux fiscaux font partie des détails à prendre en compte pour avoir un véhicule performant. Il est très important de le connaître pour éviter les désaccords entre clients et vendeurs.

 Les caractéristiques d’une 307 2 l hdi 90

Une 307 2 l hdi 90 possède de nombreuses caractéristiques qui la diffèrent des autres modèles. D’ailleurs, chaque exemplaire est doté de nouveaux éléments qui vont définir sa spécificité. Il suffit de choisir celui qui vous convient le plus en inspectant les détails du véhicule.

A lire également : Citroën C3 : quelle pression pour les pneus ?

Le moteur

Elle est munie d’un type de moteur diesel à 4 cylindres en ligne qui assure une excellente distribution de la voiture. Une seule rangée de cylindres est parfaite puisque la voiture n’a besoin que d’un seul bloc pour la distribution. Sa disposition transversale avant libère plus de place afin d’optimiser l’habitabilité du véhicule.

Elle est également dotée d’une alimentation rampe commune, d’un turbocompresseur, de 2 soupapes par cylindre, d’un alésage & course de 85,0 x 88.0 mm, d’une cylindrée de 1997 cc et d’une compression de 18,0.

A voir aussi : Pourquoi les Voitures Télécommandées coûtent aussi cher ?

La transmission et le châssis

Concernant la transmission de la 307 2l hdi 90, elle se compose de :

  • une boîte de vitesse manuelle de 5 rapports très pratique
  • un type traction
  • un antipatinage série
  • un ESP en option

La direction est une crémaillère avec une assistance dégressive très pratique. Les freins avant sont des disques ventilés de 283 mm et ceux de l’arrière sont des disques de 247 mm. Les pneus avant sont de 195/65 HR15 et les arrières sont de 195/65 HR15.

La dimension et performance

La voiture mesure 4,20 m de long avec 1,73 m de largeur. Quant à sa hauteur, elle est de 151 cm avec un coffre de 341 litres de capacité et un pesage d’une tonne et 343 kg. La vitesse maximale de l’automobile est de 173 km/h, ce qui est très performant.

Le cheval fiscal : c’est quoi ?

Également connu sous le nom de « puissance fiscale », il décrit la capacité d’une voiture dont l’unité est le CV ou « chevaux vapeur ». Le cheval fiscal se traduit comme à la « puissance maximale » du moteur qui est mesurée en kW/h. En outre, elle évoque la diffusion du CO2 du véhicule qui est noté en g/km.

Son rôle

Le « cheval-vapeur » est la valeur définissant la potentielle réelle mesurée au niveau des roues. Souvent confondu avec le cheval fiscal qui est l’unité de mesure du droit fiscal, il aide à déterminer la puissance fiscale ou administrative du moteur d’un véhicule. Cette unité de mesure aide à calculer la taxe fiscale à utiliser lors de l’immatriculation de la voiture.

Le calcul des puissances fiscales

La formule pour calculer les puissances fiscales est la suivante : P adm = (CO2/45) + (P en en kw/40) 1,6. Le P adm est la puissance administrative ou fiscale, le P est la puissance en kilowatts. Quant au CO2, c’est le rejet de gaz carbonique en cycle normalisé.

Combien de chevaux fiscaux pour une 307 2 l hdi 90 ?

Une 307 2l hdi 90 a une performance ou une puissance réelle de 90 chevaux à 4000 tr/min qui est de 66 kW avec un couple de 20,9 mkg à 1750 tr/min. Concernant sa puissance fiscale, elle est de cinq chevaux.

Quel est son prix en France ?

Chaque région de la France doit payer une taxe différente pour un cheval fiscal avec un taux variable. Les prix sont compris entre 27 € et 51,2 € et ils dépendent de votre région. Comme toutes les taxes, son paiement est aussi obligatoire.

Il faut dire qu’il a été instauré afin de mieux quantifier la pollution engendrée par une voiture. Si votre voiture a été achetée à l’étranger, cette puissance n’est pas mentionnée dans le « Certificat de Conformité ».

Est-il soumis à une réglementation ?

Depuis son instauration, la taxation a été mal prise par le grand public. Cependant, des justifications ont été données concernant cette taxe considérée comme « injuste ».

La fonctionnalité « puissance réelle »

Elle doit être suivie par d’autres paramètres déterminant l’état de la combustion du mélange « air-carburant » dans le moteur. Elle sera ensuite incluse dans l’évaluation de la puissance fiscale. D’ailleurs, c’est son rendement qui soumet l’utilisation de carburant et la diffusion des polluants. La formule pour calculer la puissance réelle est « P = C x W ».

Les transmissions de CO2

Les transmissions de CO2 sont intégrées dans la « formule administrative ». Même si c’est une partie fondamentale dans la pollution des voitures, elle ne doit pas être la seule à être considérée. Les autres polluants sont :

  • Les « particules par millions », abrégées ppm
  • Les « Hydrocarbures imbrûlés » ou HC
  • Le CO ou « monoxyde de carbone »
  • Les NOx ou « oxydes d’azotes »

Partager :