Bonus-Malus : les informations pour comprendre le fonctionnement de l’assurance automobile

155
Partager :

Vous êtes responsable d’accident de la circulation et constate des dommages à votre voiture ? Vous vous demandez l’impact que ce sinistre aura sur votre contrat d’assurance auto ? Il est fort probable que le sinistre ait un impact sur votre bonus-malus, une spéculation qui modifie la prime d’assurance en dépit de votre comportement sur la route. Bonus-Malus, voici les informations pour comprendre le fonctionnement de l’assurance auto. 

Comprendre ce qu’est un malus d’assurance et comment on le calcule

Le système du bonus-malus ou coefficient de réduction-majoration (CRM) est une convention mentionnée dans les contrats d’assurance auto. Il s’agit d’une sentence d’assouplissement ou d’alourdissement de la prime d’assurance, à chaque expiration annuelle, tenant compte de votre comportement. Le principe est que votre coefficient de réduction-majoration est intensifié si vous avez des sinistres impliquant votre responsabilité et minoré en l’absence de sinistre sur une période déterminée. 

A lire aussi : Comment faire pour assurer un scooter ?

Chaque année, votre coefficient de réduction-majoration est intégré à la prime de référence. En clair, la prime calculée pendant la souscription afin de pouvoir déterminer le nouveau montant à payer. Si on constate une baisse au niveau de votre coefficient, vous bénéficiez d’un assouplissement de la prime de référence. 

Ainsi, le montant de l’assurance auto que vous allez payer sera réduit. Dans le cas où votre coefficient a subi une augmentation, vous subissez une amplification de prime de référence et vous allez devoir payer un tarif d’assurance auto plus élevé. Les cotisations d’assurance du véhicule seront calculées en fonction d’une technique de bonification-majoration ou bonus-malus. 

A lire également : Pourquoi acheter son auto chez un concessionnaire ?

De plus, cela prend en compte les accidents que vous reconnaissez. Passons maintenant au calcul du Bonus-Malus en fonction de votre contrat d’assurance. Souvenez-vous que pour chaque accident responsable, vous, en tant qu’assuré, vous subissez d’une élévation de 25 %

Afin de savoir combien vous coûtera cette augmentation, vous prenez le coefficient avant l’accident que vous allez multiplier par 1,25. 

Prenons un exemple : Vous partez d’un coefficient de 0, 68. Ensuite, votre premier accident va entraîner un nouveau coefficient qui sera multiplié par le coefficient référence, qui se traduit par la formule : 0,68 x 1,12 = 0,85. Si vous avez eu un second accident de voiture la même année, votre coefficient passera à 0,85 x 1,25 = 1,06. En lisant cette page, vous découvrirez la meilleure solution d’assurance auto quelle que soit votre situation.          

Les différentes options d’assurances disponibles pour les conducteurs malussés : assurance au tiers, assurance tous risques, assurances spécialisées pour conducteurs à risque

Résultant d’un ou plusieurs sinistres, vous êtes affabulé d’un malus par votre assurance auto ou moto. Face à cette situation, il est fort probable qu’il vous sera difficile de trouver une assurance pour assurer votre véhicule dans les meilleures conditions. 

Sachez qu’il existe plusieurs moyens pour couvrir votre véhicule (voiture ou moto) à un tarif modéré. En effet, un conducteur malussé rencontre plus de problème à trouver une assurance auto, étant donné que son profil est à risque. De ce fait, les assureurs sont un peu réticents à accepter de lui proposer un contrat d’assurance pour le couvrir. 

En principe, plus le coefficient du Bonus-Malus est élevé, plus il sera difficile pour vous de trouver un assureur capable de conclure un contrat d’assurance à un prix réglementaire. Nonobstant, vous avez la possibilité de choisir tous types de formule de couvertures selon votre choix, même si vous êtes un conducteur avec un malus :

  •  assurance au tiers, 
  • assurance au tiers plus assurance tous risques. 

Conseil, vous devez avoir conscience de l’impact du malus sur votre cotisation annuelle. En réalité, plus vous optez pour une couverture complète avec toutes les garanties (assurance tous risques), plus le devis sera considérable. Selon les experts, il est judicieux pour un conducteur malussé d’opter pour une assurance au tiers si vous êtes le genre de conducteur qui utilise peu ses véhicules pour pouvoir alléger votre devis et budget auto ou moto. Si vous avez la possibilité de payer un devis plus élevé, l’assurance tiers plus peut être une option pertinente pour trouver un assureur pour couvrir votre véhicule (auto-moto) et profitez des garanties étendues. 

Les informations sur les conséquences d’un malus sur les primes d’assurance et conseils pour réduire les prix

En effet, le bonus peut diminuer ou augmenter le prix de votre assurance auto en fonction de votre comportement. 

Quand est-ce que le bonus fait baisser le prix de votre assurance auto ?

Le CRM de départ est de 1. Sachez que chaque année passée sans accident responsable, faite baisser votre coefficient auprès de votre assurance. Ainsi, votre bonus sera : 

  • 0,95 en 1 année ;
  • 0,90 en 2 années ;
  • 0,85 en 3 années ;
  • 0,80 en 4 années ;
  • 0,76 en 5 années.

Au bout de 13 ans sans sinistre avec une constatation de responsabilité, vous accédez au bonus maximal de 0,50. Par la suite, les assurances vont utiliser votre Bonus-Malus pour déterminer le prix de votre cotisation en assurance auto. 

Quand est-ce que votre malus augmente votre coefficient ?

Si vous êtes conducteur à risque et que vous êtes souvent responsable d’accident ou semi-responsable, vous écopez d’un malus et vous devez payer une cotisation plus onéreuse. En réalité, plus vous êtes responsable du sinistre, plus vous payez fort. 25 % si vous prenez toute la responsabilité et la moitié si les torts sont arbitrés. 

Conseils pour trouver une assurance abordable malgré un malus

Pour un conducteur avec un malus, il sera obligé de démarcher avec de nombreuses compagnies pour trouver une assurance auto. Par ailleurs, les tarifs ainsi que les garanties peuvent ne plus être les mêmes. Pour un cas similaire, il est recommandé de faire plus de recherches. Vous pouvez aussi utiliser les comparateurs d’assurances en ligne.  

Partager :