Crédit auto ou crédit consommation ?

1547
Partager :

Bonjour, nous allons parler d’un sujet qui revient souvent : devez-vous acheter votre voiture en espèces ou à crédit ?

Je me suis également posé la question l’année dernière quand je devais changer de voiture. Alors, ai-je choisi de prendre un prêt pour acheter cette nouvelle voiture ou non ?

A lire aussi : Comment acheter une Mercedes en Allemagne

Selon une étude, en France : il n’y a qu’un tiers des voitures achetées en espèces et les deux tiers restants sont financés par crédit.

Dans ses trois quarts, 20 % d’entre eux ont la capacité financière d’acheter leur voiture en espèces ou en espèces. Mais préférez recourir au crédit automobile.

A découvrir également : Les bénéfices d'une voiture parfaitement entretenue grâce à la révision

Recourir au crédit pour acheter une voiture : bonne ou mauvaise idée ?

Quelles sont les conséquences d’un achat de voiture payée en espèces ?

  • Il y a une sortie de trésorerie et donc une diminution de votre économies.
  • Dans la majorité des cas, si vous payez en espèces, nous choisirons une voiture qui correspond à ses moyens, il n’y a pas de dossier de crédit à monter et votre capacité d’emprunt est conservée.

Quelles sont les conséquences de l’achat d’une voiture à crédit ?

  • Lorsque vous achetez à crédit. Nous allons avoir tendance à acheter une voiture plus chère que ses moyens. Cela augmentera donc les versements mensuels de crédit.
  • Une voiture plus chère et donc plus haut de gamme entraînera des coûts supplémentaires plus élevés, tels que les frais de carburant et d’assurance, le crédit gardera ses économies et lissera l’achat de sa voiture sur plusieurs années,
  • Le plus important est l’impact sur votre capacité d’emprunt. En effet, si vous devez rembourser 500 € par mois de crédit pendant cinq ans. Vous allez réduire ou annuler considérablement votre capacité d’emprunt. De plus, les banques n’aiment pas du tout les crédits à la consommation. Nous ne devons pas non plus oublier la règle des 33 %.

En tant qu’investisseur ou futur investisseur immobilier. L’achat d’une voiture à crédit doit être interdit, car une voiture n’est pas un investissement. C’est-à-dire que ce n’est pas une dépense qui augmentera votre richesse et donc votre richesse.

La voiture reste passive (sauf les voitures de collection). Et, vous ne financez pas une dette avec un prêt parce que :

  • une voiture perd de sa valeur au fil du temps et de l’état,
  • une nouvelle voiture perd en moyenne 15 à 30 % de sa valeur la première année et 50 % la deuxième année.

Par exemple, vous achetez une nouvelle voiture à crédit de 15 000€ sur cinq ans. Après la troisième année, votre voiture doit se briser à la suite d’une catastrophe. Toutefois, vous avez encore deux ans de crédit à rembourser.

L’assureur vous rembourse 4000 € et vous devez payer 6000 € de crédit. Il vous reste 2 000€ pour sortir de votre poche pour terminer le remboursement du crédit ou continuer à rembourser le crédit pour les deux prochaines années.

De plus, il va falloir acheter une nouvelle voiture !

Tout cela pour vous dire que vous devez réfléchir attentivement avant de souscrire un crédit bancaire pour acheter des passifs.

Toutefois, je vois deux exceptions à l’achat d’une voiture à crédit :

  • Dans le cas de votre activité professionnelle : si vous êtes chauffeur de taxi ou artisan dans le bâtiment. Il sera plus judicieux d’acheter une voiture à crédit.
  • Puisque cela déduira les intérêts d’emprunt et évitera de quitter votre trésorerie, si vous avez une épargne qui rapporte plus que le taux de crédit automobile que vous allez obtenir : concrètement si vous avez une assurance-vie cela vous rapporte 3 % par an, par exemple et votre banque vous offre un taux de 1 % pour votre auto de crédit. Le crédit reste une bonne option, car c’est votre actif (assurance-vie) qui financera vos passifs (crédit automobile).

J’ai tout de même mis un petit inconvénient à l’achat en espèces d’une voiture. En effet, je ne dis pas qu’il est nécessaire de consacrer toutes ses économies à l’achat d’une voiture afin de pouvoir investir dans des actifs par la suite.

Vous pouvez placer une partie de vos économies dans votre achat de voiture, mais en aucun cas toutes vos économies.

Si, vous réalisez une économie totale de 10 000 €. Vous ne devez pas les mettre intégralement à l’achat de votre voiture, car vous n’aurez plus d’économies de précaution pour faire face à des événements imprévus.

Il est plus intéressant de payer en espèces pour votre voiture pour pouvoir investir dans l’immobilier. Par la suite, une fois que les actifs ont été mis en place. Vous pourrez acheter plus de voitures haut de gamme.

Puisque ce sont vos actifs qui doivent financer vos passifs.

C’est pourquoi j’ai acheté ma voiture en argent de seconde main. Un petit citadin récent sans superflu, économique et adapté à mes besoins et surtout à mes objectifs d’investissement.

Tout cela montre que vous devez réfléchir attentivement avant d’acheter votre voiture en espèces ou à crédit, en fonction de vos futurs projets immobiliers.

Prêt rapide sans refus : un horizon accessible

Dans un monde où la flexibilité financière est de plus en plus recherchée, les consommateurs se tournent vers des solutions qui promettent non seulement efficacité mais également accessibilité. Le prêt rapide sans refus incarne cette nouvelle génération de produits financiers adaptés aux besoins urgents de liquidités. Grâce à une procédure simplifiée du prêt rapide sans refus, les emprunteurs peuvent désormais accéder à des fonds sans les contraintes des démarches traditionnelles, éliminant ainsi une grande partie de l’attente et des incertitudes habituellement associées à la demande de crédit. Ce processus allégé est particulièrement attractif pour ceux qui sont dans une situation financière précaire ou qui ont besoin d’une réponse immédiate à leurs besoins de financement.

L’ère de la digitalisation des services financiers

La digitalisation a transformé le secteur financier, rendant les services plus accessibles et plus rapides. Les établissements de crédit en ligne, en particulier, ont révolutionné la manière dont les consommateurs accèdent aux prêts. Cette évolution vers le numérique signifie que les documents justificatifs peuvent souvent être soumis en ligne, accélérant le processus d’approbation. En outre, les algorithmes de décision automatisés permettent une évaluation rapide des dossiers, réduisant le temps d’attente pour les emprunteurs. Cette efficience bénéficie non seulement aux clients, qui jouissent d’un accès plus rapide aux fonds, mais également aux prêteurs, qui peuvent gérer les demandes de prêt avec une plus grande agilité.

Vers une expérience utilisateur optimisée

L’innovation continue dans le domaine des prêts à la consommation suggère un avenir où les procédures seront encore plus simplifiées. L’objectif est de rendre l’expérience utilisateur la plus fluide et la moins stressante possible. En se concentrant sur la réduction des délais de traitement et sur la fourniture d’une interface utilisateur intuitive, les prêteurs peuvent améliorer significativement la satisfaction client. L’adoption croissante des technologies financières, comme l’intelligence artificielle et la blockchain, promet de repousser les limites de ce qui est possible, offrant des solutions de prêt encore plus rapides et plus fiables. L’avenir des prêts à la consommation réside dans la capacité des institutions financières à s’adapter aux attentes changeantes des consommateurs, tout en maintenant la sécurité et la transparence au cœur de leurs opérations.

Partager :