Quel siège-auto choisir pour mon bébé ?

74
Partager :

Jusqu’à ses 10 ou 12 ans, votre enfant doit voyager avec vous en voiture dans un siège-auto. Avant de choisir le siège-auto le mieux adapté à votre enfant, vous devez tenir compte d’un certain nombre de critères.

Ceux-ci tiennent au poids et à la taille de l’enfant, aux normes de sécurité, au confort de l’enfant, à la compatibilité du dispositif avec la voiture, à la sécurité de votre enfant, etc. Retrouvez ci-après les critères de choix du meilleur siège-auto pour votre bébé !

A voir aussi : 307 2l hdi 90 combien de chevaux fiscaux ?

Quel siège-auto pour quelle morphologie ?

Les principaux critères pour trouver le siège-auto qui correspond à votre petit trésor sont bien la taille et le poids de l’enfant.

Vous pourrez retrouver de nombreux modèles sur des sites de puériculture réputés comme La Folie du Bébé. Les sièges-auto, quels qu’en soient les modèles, sont tous fabriqués en fonction de la morphologie des tout-petits.

A lire aussi : Comment optimiser son achat pour une voiture américaine ?

Cela offre la possibilité à chaque parent de trouver le siège-auto idéal à son enfant. À cet effet, référez-vous à l’une ou l’autre de ces réglementations : la norme R44 et la norme R129 ou i-Size.

La réglementation R44

Celle-ci classe les sièges-auto suivant le poids de l’enfant et par groupe (0, 0+, 1, 2, 3). Ainsi, pour les enfants du :

  • Groupe 0 : de la naissance à 10 kg, il leur faut une nacelle. Elle permet de maintenir le bébé dans une position allongée pendant le trajet ;
  • Groupe 0+ : de la naissance à 13 kg, siège-auto avec coque pour une protection rembourrée ;
  • Groupe 1 : de 9 à 18 kg, siège-auto 2e âge muni d’un harnais et posé en position dos à la route ;
  • Groupe 2 : de 15 à 25 kg, sièges-auto/rehausseurs avec dossier, possibilité d’incliner le dossier ;
  • Groupe 3 : de 22 à 36 kg, avec ou sans dossier, sangle au niveau de l’épaule pour plus de sécurité.

La réglementation R129 ou i-Size

C’est la plus récente. Elle classe les sièges-auto selon la taille de l’enfant :

  • Les nacelles du groupe 0 et les coques du groupe 0+ pour les bébés de 40/45 cm à 75/87 cm ;
  • Les sièges-auto 2e âge des groupes 1 et 2 pour les bébés de 60/76 cm à 150 cm ;
  • Les rehausseurs (sièges-auto pour les plus grands) du groupe 3 pour les enfants de 100/115 cm à 150 cm.

Le confort de l’enfant

Votre bébé peut passer plusieurs heures sur son siège-auto par semaine. Il est donc indispensable de choisir un dispositif dans lequel il sera confortablement couché, incliné ou assis. Celui-ci doit permettre que l’enfant soit à son aise, sans risques de douleurs au dos.

Vous pouvez par exemple opter pour un modèle de sièges-auto pivotant ou, pour lui garantir un confort optimal, optez pour un siège-auto inclinable.

La compatibilité du siège-auto avec la voiture, un gage de sécurité

En plus du confort que le siège-auto procure à votre bébé, il est impératif que celui-ci soit convenablement installé dans la voiture pour la sécurité de l’enfant. À cet effet, vous avez le choix entre deux types de fixation : la fixation Isofix ou la ceinture de sécurité.

La technologie Isofix, la solution la plus sécurisante

Elle semble satisfaire à cet important paramètre qu’est la sécurité de l’enfant en cas de chocs. La fixation Isofix est le meilleur système de fixation. Il s’adapte à tous les modèles de véhicules. Il est surtout adapté aux véhicules mis en circulation depuis 2011.

Équipé de 3 points d’ancrage métalliques, il garantit un arrimage solide du dispositif à la structure de la voiture. Ainsi, le siège-auto reste bien accroché même en cas de chocs. Il retient mieux l’enfant en cas de chocs. La santé de votre enfant est donc parfaitement assurée.

La ceinture de sécurité

Dans le cas où le véhicule ne serait pas équipé d’un système d’ancrage Isofix, vous devrez avoir recours à la ceinture de sécurité. Celle-ci permet de maintenir et de stabiliser le siège-auto.

Pour une meilleure sécurité de l’enfant, vous devez regarder des vidéos de démonstration et suivre à la lettre le processus d’installation du siège-auto.

Partager :