Quels sont les risques du colmatage du filtre à particules sur une C4 Picasso ?

18
Partager :
sont les risques du colmatage du filtre à particules sur une C4 Picasso

Les filtres à particules sont des dispositifs importants pour le bon fonctionnement des automobiles. Cela l’est encore plus sur la C4 Picasso où cette pièce fonctionne d’une manière particulière. Cependant, ils peuvent représenter un grand risque pour le véhicule lorsqu’il commence à colmater. Si vous souhaitez connaitre ces risques, cet article vous donne toutes les informations qu’il faut.

Que savoir sur le filtre à particules et son mode de fonctionnement ?

Les constructeurs de véhicules ont commencé à insérer le filtre à particules (FAP) dans les véhicules aux débuts du XXIe siècle. À l’origine, ce dispositif conçu par le groupe PSA devait uniquement servir de filtre pour le gaz d’échappement et était un équipement d’automobile, aléatoire. Mais avec le temps, il s’est imposé comme indispensable. À partir de 2011, la législation européenne l’a classé comme dispositif obligatoire pour tout engin automobile vendu en Europe. Aujourd’hui, même les moteurs à essence sont équipés de FAP, cependant pour ce type d’engin le filtre reste aléatoire.

Lire également : Les voitures du futur : rêve ou réalité ?

Ce qui particularise le FAP de tout autre dispositif similaire est son aptitude à s’autonettoyer. Ce pouvoir lui permet donc de se régénérer. Toutefois, tant que la température reste basse, le filtre ne peut actionner sa régénération. Cependant, il y a bien une façon de contourner cette règle. En réalité, il existe des filtres qui sont conçus avec des addictifs. Cela permet donc d’optimiser la régénération et même de l’actionner quand la température n’est pas élevée. Quoi qu’il soit, sachez que la régénération du filtre est nécessaire pour éviter son encrassement.

En effet, la régénération du dispositif permet l’utilisation du gasoil ayant échappé à la combustion. Ce faisant la température du FAP s’élève et toutes les particules qui ont été emprisonnées dans le filtre sont brulés. Il devient ainsi tout neuf.

Lire également : Nos conseils pour acheter votre première voiture

Que savoir sur le colmatage du filtre à particules et ses risques sur le véhicule ?

Le filtre à particule est conçu de la même façon qu’un nid d’abeille. Il présente un grand nombre de petits trous dans lesquels sont emprisonnées les petites particules qui proviennent du gaz d’échappement.

En effet, lorsque le moteur de votre C4 Picasso n’est pas allumé, le filtre à particule joue le rôle de n’importe quel filtre ordinaire. Ainsi, les particules mélangées à de l’huile ou aux gasoils non brûlés se transforment en du goudron au fil du temps et commencent progressivement à boucher le filtre à particules de votre C4 Picasso. Généralement, cela arrive lorsque le filtre ne se régénère pas. Et finalement il se retrouve totalement rempli de goudron. En bref, c’est ce qu’on appelle le colmatage du FAP.

Le colmatage du filtre d’une C4 Picasso à particules n’est pas un problème bénin. D’abord, il se fait ressenti dans la performance de la voiture. Si vous faites bien attention aux moindres changements de votre véhicule, vous remarquerez sans doute que l’appareil commence à consommer plus de carburant. Côté puissance aussi, il y a un problème, lorsque le FAP de la C4 Picasso se colmate. Ces faits inhabituels doivent appeler tout propriétaire de Citroën C4 Picasso à faire recours à un garagiste enfin de déterminer avec précision, ce qui ne fonctionne pas bien dans l’engin.

Outre les symptômes sus-cités, le tableau de bord de votre véhicule peut, s’il fonctionne toujours, commencer à signaler le problème de colmatage du FAP dès qu’il se présente. Si vous ne prenez pas vite les mesures qu’il faut pour dépanner votre véhicule, le colmatage du FAP, risque bien évidemment d’endommager le moteur du véhicule.

Comment éviter le colmatage du filtre à particules ?

Pour tout problème, il existe bien un moyen de prévention. Le colmatage du FAP de votre Citroën C4 Picasso aussi peut être évité si vous prenez quelques dispositions. Pour ce faire, actionnez la régénération régulière de votre filtre à particules. Cela vous permettra d’éliminer tout risque d’encrassement du filtre et donc la formation du goudron. Si vous n’avez pas la possibilité de munir votre véhicule d’un filtre addictif, vous pouvez quand même essayer de l’entretenir régulièrement auprès d’un garagiste. Une autre solution, c’est la conduite à grande vitesse sur un long trajet. Pour cela, prenez le plus souvent que possible l’autoroute, et si vous avez l’occasion, allez très loin. Au lieu de prendre le train ou le bus pour les longs trajets, pourquoi ne pas utiliser votre véhicule ?

Pour finir, vous devez également nettoyer régulièrement votre moteur. L’entretien de ce geste reste capital. Non seulement, il profite à votre FAP, cela régénère aussi les autres pièces de votre véhicule. Vous n’aurez donc plus à les changer fréquemment.

Ci-dessous, on vous récapitule les recommandations à suivre pour éviter le colmatage du FAP

  • Adoption des filtres avec addictif pour une régénération régulière ;
  • Entretien régulier du FAP ;
  • Conduite à grande vitesse sur de longues distances ;
  • Entretien du moteur.

Si malgré le fait que vous ayez suivi toutes ses recommandations, votre tableau de bord vous annonce un colmatage du FAP, n’hésitez pas à aller voir un mécanicien.

Partager :