Automobile : pourquoi le marché de l’occasion s’envole-t-il depuis le déconfinement ?

Le confinement avait mis un coup d’arrêt brutal à la vente d’automobiles. Les constructeurs comme les concessionnaires craignaient le pire pour la suite. Heureusement pour eux, le déconfinement a été accompagné d’une reprise importante de la consommation. Cependant, c’est surtout le marché de l’occasion qui en a profité. Une situation qui ne doit rien au hasard, mais qui ne profite pas vraiment à la vente entre particuliers.

Pourquoi les Français se tournent-ils vers le marché d’occasion ?

Il est difficile de répondre très précisément à cette question. En revanche, nous pouvons facilement imaginer plusieurs théories. La plus évidente, c’est que la menace d’une crise économique à venir pousse les Français à se tourner vers les bonnes affaires qu’il est possible de trouver dans les occasions. La crainte d’une potentielle inflation liée à cette crise peut également les avoir encouragés à se dépêcher d’acheter.

A lire en complément : Les modèles de voiture de Renault sur le marché

Si l’augmentation des achats de véhicule d’occasion a augmenté les ventes de voitures par les particuliers, ce n’est pas le premier marché à en profiter. D’une manière générale, les consommateurs français restent méfiants et craignent souvent les arnaques. Pourtant entre le certificat de non gage et les nombreuses lois qui protègent l’acheteur, ils ne craignent pas grand-chose s’ils restent attentifs.

Les constructeurs ont profité de ce rebond de consommation

Si les ventes entre particuliers n’ont pas connu un essor très important, c’est aussi parce que les constructeurs ont veillé à être ceux qui en profiteraient le plus. Il faut dire qu’ils ont énormément de véhicules à écouler et doivent vider leurs stocks à tout prix pour relancer la production.

A découvrir également : Pourquoi louer une voiture pour partir en vacances

Cette relance est vitale pour le secteur et les constructeurs n’ont pas hésité à proposer de grandes quantités de véhicules d’occasion à zéro kilomètre. Cela leur permet de vider leurs stocks et les Français ont bien compris qu’il était possible de faire d’excellentes affaires.

Une situation moins idéale pour les concessionnaires

Du côté des concessionnaires, ce retour des acheteurs est une excellente nouvelle. Cependant, la situation est moins idéale que pour les constructeurs. Si les Français se tournent vers l’occasion, c’est aussi grâce aux offres de reprise assurées par l’État. Or, les frais de remise en état des véhicules rachetés par les concessionnaires sont en forte hausse.

La marge des professionnels du secteur reste confortable et la situation n’est critique pour personne. Néanmoins, ils sont quasiment unanimes : une seconde vague de coronavirus et un reconfinement de la population auraient des conséquences dramatiques sur le secteur dont la résilience a été déjà bien éprouvée.

Show Buttons
Hide Buttons