Comment devenir un chauffeur privé ?

Il y a un certain nombre de règles que vous devez respecter avant de pouvoir travailler comme chauffeur privé ou chauffeur VTC. L’aspirant-chauffeur doit avoir à sa disposition un certain nombre d’autorisations. Il doit également avoir suivi un certain nombre de formations.

Le type de formation à suivre pour devenir chauffeur privé

Vous devez passer par un examen spécial avant de pouvoir devenir un chauffeur privé. Vous aurez ainsi le statut de VTC qui signifie « Voiture de Transport avec Chauffeur ». Selon les épreuves qui vous seront proposées, l’examen peut avoir la forme de questions à choix multiples (QCM), ou de questions à réponses courtes (QRC).

A lire en complément : Nettoyer des sneakers blanches

Les épreuves que vous aurez à passer sont au nombre de 7, et peuvent toucher des sujets comme la sécurité routière, la gestion d’une entreprise, la règlementation des transports, etc. Il est également possible de passer par un centre de formation où vous aurez la possibilité de faire un examen VTC, et de devenir un chauffeur privé à Aix en Provence.

L’obtention de votre carte professionnelle

Une fois que vous avez suivi la formation, vous devez avoir à votre disposition une carte qui vous permettra de suivre le métier de chauffeur privé. Vous devez ainsi adresser, par écrit, une demande à la préfecture du département de votre domicile. Dans les 3 mois qui suivent, votre carte pourra vous être livrée par l’administration.

Lire également : Combien me reste-t-il de points sur mon permis de conduire ?

Cependant, vous devez remplir certaines conditions avant de pouvoir obtenir votre carte de chauffeur VTC. Vous devez d’abord valider l’examen VTC, suivre un enseignement de prévention et de secours civiques depuis moins de 2 ans, passer une visite médicale, et disposer d’un permis B depuis plus de 3 ans.

Des vérifications finales de la part de la préfecture

Pour que vous puissiez assurer votre travail de chauffeur privé sans aucun problème, des vérifications vont être faites par la préfecture. Ces dernières ont pour but de s’assurer que vous n’avez jamais été condamné pour des infractions comme la conduite sans permis, la condamnation à une peine d’au moins 6 mois de prison, et la reconduction de la moitié des points du permis de conduire.

Lorsque vous avez obtenu votre carte VTC auprès de la préfecture, vous devez faire le choix du meilleur statut juridique. C’est ce qui vous permettra de mettre ensuite en place un cadre juridique professionnel. Pour vous inscrire au registre des VTC, vous devez avoir un statut d’auto entrepreneur, ou mettre en place une société.

Show Buttons
Hide Buttons