Quelles sont les règles pour investir dans un parking ?

1399
Partager :

La location d’une place de parking acquise constitue une meilleure solution pour toute personne qui désire investir dans l’immobilier avec un budget limité. Ce type d’investissement moins risqué offre de meilleures rentabilités. Cela s’explique par ses différentes caractéristiques, à savoir : la mise de départ moins conséquente, les charges qui sont réduites et les règles de location assez souples. Apprenez-en plus ici sur l’investissement dans un parking.

Quelles sont les règles de l’investissement locatif d’un parking ?

L’investissement locatif d’un parking est régi par des règles bien précises.

A lire aussi : Les roadsters pour le permis A2

Le bail de location de votre garage

Lorsqu’il est question de la gestion locative de parking, vous pouvez jouir des avantages intéressants, dont la souplesse dans la rédaction du bail. Les règles liées à la location d’appartement ne sont pas mises en application dans ce cas. Pour information, le bail se résume en un contrat entre deux parties. Il est régi par les articles 1713 du Code civil.

Plus flexible, vous avez la possibilité de demander un bail mensuel par reconduction tacite avec préavis d’un mois ou encore un bail de six mois avec un préavis de deux mois. Il est important d’inclure dans le bail des clauses de résiliation, surtout pour des situations d’impayés. Pour gérer les impayés pour un parking, vous pouvez utiliser la technique de désactivation à distance du bip d’ouverture du parking. L’autre technique pour ce faire est relative à la pose d’un stop-parking. Aussi, vous pouvez exiger le versement d’un dépôt de garantie équivalent à un mois de location ou une somme convenable au coût du badge d’accès.

A lire aussi : Sébastien Loeb, toujours parmi les sportifs préférés des français

Les revenus résultant d’un parking bénéficient d’une exonération d’impôts. Ils doivent être déclarés en tant que revenus fonciers. Pour des loyers n’excédant pas 15 000 euros l’année, vous jouirez du régime microfoncier. Après la déclaration du montant brut perçu, le fisc enlève un abattement de 30 % avant la taxation. En cas de loyers supérieurs ou de charges supérieures à l’abattement, vous devez choisir le régime réel. Ce dernier permet de déduire aisément les charges et vos intérêts d’emprunt.

Loyer pour une place de parking

La gestion de parking peut se faire librement. En général, les loyers pour une place de parking sont moins d’une centaine d’euros dans les métropoles régionales. Ils peuvent atteindre plus d’une centaine d’euros à Paris.

Quelle est la rentabilité pour une place de parking ?

La rentabilité locative brute d’un parking est en moyenne de 6 %. Elle peut aller jusqu’à 10 % dans certaines villes. Au sein des grandes villes, le rendement est d’environ 4,7 %. L’achat d’un parking est une alternative pour mettre en place un patrimoine immobilier. Au fil du temps, il peut générer une plus-value importante à la revente. Pour ce faire, préférez les zones en tension pour effectuer l’achat. Vous trouverez aussi des offres intéressantes sur des sites immobiliers de références.

Les dimensions de l’emplacement et la hauteur des portes sont des critères d’accessibilité du parking. Elles doivent convenir à la plupart des véhicules, les 4X4 et les monospaces en l’occurrence. En gros, il est important de prendre en compte tous les facteurs importants pour déterminer la rentabilité du parking acquis et mis en location.

Comment trouver le bon emplacement pour investir dans un parking ?

Pour trouver le bon emplacement pour investir dans un parking, plusieurs critères sont à prendre en compte. Tout d’abord, pensez à bien choisir une ville où l’offre de stationnement est insuffisante par rapport à la demande. Les grandes villes comme Paris, Lyon ou Marseille regorgent de quartiers où les places de stationnement sont rares.

Pensez à bien évaluer la valeur locative du bien. Effectivement, les automobilistes sont prêts à payer plus cher pour garer leur véhicule près des zones d’activités dynamiques.

Il faut être vigilant quant aux règles spécifiques régissant le stationnement dans chaque ville : certaines municipalités ont instauré des zones payantes ou limitées dans le temps, tandis que d’autres offrent des avantages fiscaux aux propriétaires qui mettent leur place en location.

Quelles sont les démarches administratives à suivre pour investir dans un parking ?

Avant de se lancer dans l’investissement d’une place de parking, vous devez connaître les démarches administratives nécessaires. Il faut vérifier si la construction ou le terrain sur lequel se trouve le parking possède les autorisations légales pour accueillir des véhicules. Effectivement, certaines réglementations soumettent la création ou l’aménagement d’un lieu destiné au stationnement à une autorisation préalable.

Avant la mise en location, vous pouvez utiliser un contrat type fourni gratuitement par certains sites internet spécialisés. Si vous êtes propriétaire de plusieurs places de parking et que vous voulez opter pour une gestion locative plus poussée avec plusieurs locataires différents, il peut être judicieux de solliciter les services d’une agence immobilière. Cela permettra notamment aux propriétaires d’avoir une assistance juridique complète ainsi qu’un service complet allant du dépôt des annonces jusqu’à la signature du bail.

En cas de transmission (vente, donation), la vente doit être réalisée devant notaire car elle relève désormais du droit immobilier. Dans tous ces cas, n’hésitez pas à prendre conseil auprès des professionnels compétents afin de sécuriser votre investissement dans un parking et maximiser vos rendements financiers.

Partager :