Tuto : changer un pare-chocs en 3 étapes

1450
Partager :

Le pare-chocs joue un rôle très important sur une voiture. En effet, il garantit la sécurité du conducteur et des passagers en cas d’accident ou de collision. Ainsi, si cet élément de carrosserie est endommagé et qu’il vous empêche de prendre votre voiture, n’hésitez pas à le changer. Le remplacement d’un pare-chocs est une tâche relativement facile que vous pouvez réaliser vous-même, en achetant un modèle d’occasion.

Optez pour un pare-chocs d’occasion et de bonne qualité

Notez qu’avant d’entamer les étapes nécessaires pour changer un pare-chocs, vous devez trouver un modèle adapté à votre véhicule. De nos jours, opter pour un pare-chocs d’occasion pour sa voiture est tout à fait possible. Il existe d’ailleurs de nombreux sites de vente en ligne qui offrent un large choix de pièces automobiles d’occasion, y compris les pare-chocs. Vous pouvez trouver sur internet des pièces de toutes les marques et pour tous les modèles de véhicules. À cet effet, en faisant quelques recherches, vous êtes certain d’obtenir un pare-chocs d’occasion en très bon état et à petit prix.

Lire également : Combien font 100 chevaux en chevaux fiscaux ?

Notez que la loi peut vous protéger si vous achetez votre pare-chocs chez un particulier qui ne s’avère pas honnête par rapport aux pièces vendues. En effet, la vente d’un produit présentant un vice caché est interdite. Vous pouvez donc envisager l’annulation de l’achat, mais aussi le remboursement.

pare-chocs d'occasion voiture

A découvrir également : Comment obtenir un code autoradio Nissan ?

Quelles sont les étapes à suivre pour changer un pare-chocs ?

À l’évidence, il faut passer par plusieurs étapes pour changer un pare-chocs.

Ouvrez le capot et démontez la calandre

La première étape consiste à ouvrir le capot, mais avant cela, il est nécessaire de mettre votre véhicule sur chandelles. Démontez ensuite le pare-chocs endommagé. Déposez la calandre et retirez les quatre agrafes situées au-dessus en utilisant un tournevis plat. Procédez de la même façon pour les pattes en plastique du bas. Il faudra ensuite déposer la calandre en la tirant doucement vers le haut. Attention, vous devez être minutieux et faire preuve d’une grande précision pour effectuer cette tâche.

Desserrez ensuite les trois premières vis de fixation de la calandre inférieure et la quatrième vis qui se situe derrière le logo. Pour pouvoir déposer et remplacer correctement votre pare-chocs, déboîtez-le sur chaque côté de sa partie inférieure. Ensuite, il ne reste plus qu’à déposer la calandre.

Déposez le pare-boue

La dépose du pare-boue est à réaliser après celle de la calandre. Vous devez faire preuve de patience et de précision pour effectuer cette démarche. À cet effet, commencez par retirer les deux vis latérales du pare-chocs. Desserrez ensuite la vis derrière la roue et ôtez les deux agrafes situées sur le haut. Enfin, il ne vous reste plus qu’à déposer le garde-boue.

Installez le nouveau pare-chocs

Une fois l’ancien pare-chocs retiré, vous pouvez installer le nouveau modèle. Pour ce faire, assurez-vous qu’il soit bien en place avant de fixer la calandre. Notez que si vous désirez personnaliser votre nouveau pare-chocs, pensez à le faire avant l’installation. En effet, une fois installé, le nouveau dispositif ne pourra plus être modifié. Concernant la personnalisation, vous pouvez opter pour différents éléments à rajouter tels que des motifs spéciaux ou l’utilisation d’une peinture spéciale. Il est tout à fait possible de donner un style unique à votre véhicule seulement en modifiant le pare-chocs.

Quels sont les critères à considérer pour choisir un pare-chocs ?

Le pare-chocs constitue un bouclier pour votre véhicule. Il reçoit et absorbe les chocs en cas d’accident. N’oubliez pas qu’il est nécessaire de le remplacer par un modèle de qualité afin de garantir sa durabilité. Il est donc primordial de bien le choisir.

Les matériaux à privilégier

Tout d’abord, vous devez vous assurer que votre pare-chocs soit robuste, résistant et durable. Il est donc nécessaire de choisir des matériaux qui répondent à ces critères. À cet effet, notez qu’un pare-chocs se compose de deux faces. L’extérieur est en plastique, en fibre de verre ou en aluminium, tandis que l’intérieur se compose de plusieurs matériaux. Puisque la partie intérieure sert à renforcer la résistance aux chocs, il est important de bien choisir les matériaux qui la constituent :

  • les pare-chocs en acier durable résistent au temps et à l’usure, mais sont assez lourds. Ce type de dispositif de sécurité s’utilise principalement pour les véhicules larges ou tout-terrain,
  • les pare-chocs faits à partir d’alliage d’aluminium présentent l’avantage d’être résistants et légers,
  • les pare-chocs en fibre de carbone garantissent une grande durabilité tout en étant légers. Vous pouvez également les peindre et les réparer, dans le cas où le degré d’usure n’est pas important. Leur prix est cependant assez élevé,
  • les pare-chocs en fibre de verre : les automobilistes apprécient particulièrement cette matière, car elle est légère et résistante. Ce type d’élément de carrosserie peut également être peint et poncé. Cependant, il se fissure facilement,
  • les pare-chocs en plastique : la polyrésine est précisément le type de plastique qu’on utilise le plus en raison de sa bonne résistance aux impacts. Les dispositifs de sécurité en plastique peuvent être peints, mais il est difficile de les réparer et il n’est pas possible de les poncer.

Vous pouvez également vous renseigner auprès de votre vendeur afin de connaître la matière qui vous conviendra le mieux.

Déterminez la qualité du pare-chocs

Il est nécessaire de déterminer quel type de pare-chocs vous possédez avant d’en acheter un nouveau. Pour cela, en vous servant de votre numéro VIN, vous pouvez appeler votre concessionnaire afin d’obtenir le numéro OEM de la pièce. Le professionnel vous fournira des informations qui vous serviront de base pour connaître le type de pare-chocs qu’il vous faut en vous assurant de la bonne qualité du produit.

En l’occurrence, vous pouvez garantir la qualité d’un pare-chocs grâce à trois éléments. Il s’agit notamment de l’origine des pièces, la certification ISO 9001, et la certification Tüv ou Thatcham.

À cet effet, avant d’acheter un pare-chocs, pensez à vérifier s’il dispose d’une certification Tüv ou Thatcham. Cela vous permet de savoir si le produit est homologué aux normes européennes et si ces deux organismes le certifient. Veillez également à vérifier l’origine des pièces pour obtenir un produit de qualité.

remplacer pare-chocs voiture

Comment protéger son pare-chocs ?

Si vous désirez protéger le pare-chocs de votre voiture, vous devez veiller à l’entretenir régulièrement. À cet effet, dès que vous constatez de petits impacts, n’hésitez pas à procéder à des réparations. Pour ce faire, munissez-vous des éléments suivants :

  • une ventouse de carrosserie : elle vous servira à enlever les bosses sur la surface extérieure, issues des impacts de grêle ou de gravillons sur les routes,
  • un kit de rénovation de carrosserie : il vous aidera à réparer les impacts plus importants qui demandent l’utilisation de peinture et de mastic,
  • un outillage de peinture : souvent composé de pinceaux, de peinture adaptée, de cire et de polis pour corriger les rayures, cet outillage est nécessaire pour les retouches de peinture.

Le lavage fréquent est également un bon moyen d’entretenir votre pare-chocs. En effet, cela permet d’éviter aux saletés de s’incruster et de l’endommager.

En définitive, il est important de trouver en premier lieu un pare-chocs de qualité et adapté à votre véhicule. Pour cela, il existe de nombreuses adresses chez qui vous pouvez vous procurer des pièces d’occasion à petit prix. N’oubliez pas que le choix de votre élément de carrosserie doit tenir compte du matériau avec lequel il est fabriqué et des certifications dont il fait objet. Enfin, veillez à protéger votre pare-chocs si vous désirez garantir sa durabilité dans le temps.

Quels outils sont nécessaires pour changer un pare-chocs ?

Lorsque vous décidez de changer votre pare-chocs, il faut disposer des outils appropriés pour réaliser cette opération en toute sécurité et efficacement.

Vous aurez besoin d’un lot de clés comprenant différentes tailles afin de pouvoir démonter les fixations qui maintiennent le pare-chocs en place. Assurez-vous d’avoir les bonnes dimensions pour éviter tout problème lors du démontage.

Un tournevis sera aussi nécessaire. Optez pour un tournevis à embouts interchangeables afin de pouvoir utiliser la tête adéquate en fonction des vis présentes sur votre véhicule.

Pour retirer les clips ou les attaches plastiques qui fixent le pare-chocs, il est recommandé d’utiliser une pince spéciale. Ce type de pince permettra une extraction facile sans endommager ces éléments fragiles.

Dans certains cas, l’utilisation d’une brosse métallique peut être utile pour nettoyer et préparer la zone avant l’installation du nouveau pare-chocs. Cela garantira une meilleure adhérence et durabilité du nouvel élément carrosserie.

Si vous disposez des compétences nécessaires dans le domaine automobile, l’utilisation d’un appareil électronique tel qu’un détecteur de fuite est recommandée.

Quelles sont les erreurs à éviter lors du changement d’un pare-chocs ?

Lorsqu’on se lance dans le changement d’un pare-chocs, pensez à bien connaître les erreurs à éviter pour mener à bien cette opération. Effectivement, des fautes de manipulation peuvent entraîner des conséquences désastreuses tant sur le plan esthétique que fonctionnel.

La première erreur commune consiste à ne pas prendre en compte la compatibilité du nouveau pare-chocs avec votre modèle de véhicule. Pensez à bien vous assurer que les dimensions et les fixations correspondent parfaitement afin d’éviter toute mauvaise surprise lors du montage.

Une autre erreur courante est de négliger l’étape préliminaire du démontage. Il faut procéder étape par étape, dévisser chaque fixation avec soin et attention. Sauter cette étape peut causer des dommages irréparables au niveau de la carrosserie ou même endommager des éléments mécaniques situés derrière le pare-chocs.

Une mauvaise manipulation du tournevis peut provoquer des marques disgracieuses sur la peinture ou les garnitures intérieures. Pensez à bien faire attention.

La dernière erreur fréquente concerne la mise en place inadéquate du nouveau pare-chocs. Une fixation mal réalisée pourrait fragiliser l’intégrité structurelle du véhicule ou encore créer un risque accru en cas d’accident.

Pour toutes ces raisons, il est vivement recommandé aux novices dans le domaine de faire appel à un professionnel qualifié pour effectuer cette opération. Cela garantira une installation sans faille et diminuera les risques inhérents au changement du pare-chocs.

En évitant ces erreurs courantes, vous pourrez changer votre pare-chocs en toute tranquillité d’esprit et profiter d’un véhicule esthétiquement irréprochable.

Partager :