Jeune pilote combien de chevaux ?

L’ ancien pilote Ferrari Gerhard Berger estime à quatre-vingts chevaux le déficit de puissance que la Rossa doit combler pour surmonter Mercedes sur la piste

A lire aussi : Scooter électrique vintage : des économies et du style !

Il faudra encore « un an ou deux » avant que Ferrari puisse même penser à battre Mercedes sur la piste. C’est la prédiction brutale et brutale d’un historien ancienne chaîne de chevaux de course comme Gerhard BergerLa voiture de Sebastian Vettel aux fosses de Silverstone (Ferrari Photo) .

Même l’ancien pilote autrichien, comme beaucoup d’autres observateurs du paddock, est en fait convaincu que le point faible du Rouge à ce moment est représenté par le moteur, qui a subi un coup décisif l’année dernière, après le long différend, a culminé dans l’enquête de l’ International Fédération de l’automobile , dans sa prétendue irrégularités.

Lire également : Comment choisir une bonne valise pour moto ?

Ferrari peu puissante et incomparable

Suite à l’entente secrète qui a clôturé l’enquête, le groupe motopropulseur Ferrariste est « automatiquement terminé », a expliqué Berger aux microphones Sportbuzzer. « Maintenant, ils doivent récupérer le développement qu’ils ont perdu. Ferrari est parti dans la rue sur une seconde par tour, c’est-à-dire 50-60 chevaux. Mais puisque même avant ils n’étaient pas en avance sur Mercedes en ce qui concerne la performance absolue, ils ont besoin d’au moins 70-80 pour passer en tête ».

Quatre-vingt chevaux de puissance à trouver, par conséquent, pour pouvoir grimper au-dessus de la flèche d’argent dans la course au Championnat du monde de Formule 1. « À ce niveau, c’est un travail incroyablement dur », frissons Berger. « Il faudra un an ou deux pour réussir. » Et les podiums obtenus jusqu’à présent par Charles Leclerc ne doit pas induire en erreur : ce sont les problèmes deSebastian Vettel qui ont souligné la profondeur de la criseFerrari .

« La voiture est très, très difficile à conduire, même incomparable dans certaines conditions », a déclaré un autre ancien pilote, Christian Danner, aux microphones de la TV allemande Rtl. « Nous aurions pu le réaliser quand Vettel a fait une seconde par tour en retard de Leclerc . »

La voiture de Charles Leclerc aux fosses de Silverstone (FotoFerrari)

Show Buttons
Hide Buttons