La Ferrari la plus chère du monde au cœur d’une affaire familiale

Ferrari est l’une des marques de voitures de luxe les plus prestigieuses du monde. Elle a vu naitre des modèles qui ont marqué de nombreuses générations jusqu’à nos jours. C’est justement un de ses modèles les plus rares qui opposent toute une famille. Il s’agit notamment de la Ferrari 250 GTO dont il n’existe que 3 exemplaires dans le monde entier quel que soit le garage ferrari où vous cherchez. Ainsi, cette affaire amenée en justice oppose Patrick Bardinon à son frère et sa sœur. Ceux-ci l’accusent d’avoir vendu un bien qui leur était commun. D’un autre côté, Patrick réplique que cette voiture lui a été offerte par son père.

Le déroulement des faits

L’affaire qui oppose Patrick Bardinon à ses frères et sœurs Jean François et Anne Bardinon est jugée hors du commun. En effet, tout y est exceptionnel. Cela commence par le modèle de voiture. Il s’agit de l’une des plus rares au monde. C’est une vraie pièce de collection qui fait partie des plus prisées pour les amateurs de ce type de véhicule. Ensuite, il y a le prix auquel il a été cédé à un homme d’affaires taiwanais.

A lire en complément : Comment refaire son permis de conduire ?

Il s’agit d’une somme de 30 millions de dollars, de quoi attirer certaines convoitises. C’est en ce sens que son frère et sa sœur ont porté plainte contre lui du fait qu’il a vendu un bien qui leur était commun. C’est ce que réfute Patrick qui affirme qu’il lui a été offert par son père.

La défense de Patrick Bardinon

Lire également : Nettoyer des sneakers blanches

Suite aux accusations de son frère et de sa sœur, Patrick Bardinon se défend en affirmant que cette pièce incroyable était un cadeau de son père. Celui-ci le lui a remis suite à un accident qu’il aurait eu quand il était pilote en formule 3. Ayant frôlé la mort, son père s’en est voulu et pour se faire pardonner, il a fait ce geste incroyable.

Toutefois, les avocats de la partie civile ne sont pas d’accord avec cette version des faits. En effet, il n’y a rien qui prouve que les choses se sont passées ainsi même si l’accident a réellement eu lieu. Ainsi, après la plaidoirie de ces avocats, Patrick Bardinon a eu un malaise. De ce fait, la cour a suspendu les audiences jusqu’à une date ultérieure.

Show Buttons
Hide Buttons