La vignette Crit’Air est-elle obligatoire ?

Vous avez sûrement entendu parler de la vignette Crit’Air ? Cet autocollant permet d’indiquer le niveau de pollution d’un véhicule, permettant ainsi d’améliorer la qualité de l’air. Annoncé et réannoncé, puis retardé, le certificat qualité de l’air ou la vignette Crit’Air est finalement devenu une réalité. Cette vignette est-elle obligatoire ? À quoi sert-elle ? Comment l’obtenir ? Faisons le point.

Vignette Crit’Air : quelles sont les conditions d’obligation ?

Certes, toute la France respecte la même classification environnementale. Toutefois, les collectivités territoriales n’imposent pas toutes les mêmes restrictions. Rendez-vous sur www.vignette-crit-air.net pour en savoir plus. Ce sont en effet les zones qui appliquent ces mesures de restriction de la circulation qui exigent la vignette Crit’Air, notamment :

A découvrir également : Comment trouver une place de parking pas cher tout près de l’aéroport ?

  • les zones de circulation restreinte ou ZCR : on les appelle aussi « zones à faibles émissions mobilité » ou ZFE. Dans ces zones, la vignette Crit’Air reste obligatoire en permanence,
  • les zones de protection de l’air ou ZPA : elles obligent les conducteurs à afficher la vignette Crit’Air sur le pare-brise de leurs véhicules lors des pics de pollution, c’est-à-dire temporairement.

La vignette Crit’Air concerne de nombreux véhicules immatriculés, à savoir :

  • les voitures,
  • les utilitaires,
  • les bus,
  • les camions,
  • les motos,
  • les scooters.

En revanche, l’obligation ne concerne ni les engins de chantier ni les engins agricoles. Selon les réglementations en vigueur, l’absence de la vignette Crit’Air est passible d’une amende de 135 € pour les bus et les poids lourds et d’une amende de 68 € pour les autres véhicules.

Lire également : Comment faire refaire sa carte grise de véhicule ?

la vignette Crit'Air est-elle obligatoire

Pour quelles raisons le gouvernement impose-t-il la vignette Crit’Air ?

Le transport routier compte parmi les principales sources de pollution atmosphérique. Le gouvernement français a alors décidé de mettre en place le « certificat qualité de l’air » (Crit’Air). Créé lors de la conférence environnementale de 2014, il permet d’identifier facilement les véhicules moins polluants ainsi que les véhicules autorisés à rouler. Grâce à cette classification environnementale des véhicules, l’État et les collectivités territoriales peuvent réguler la circulation, notamment la présence de véhicules polluants. Ainsi, la vignette Crit’Air permet d’atténuer les épisodes de pollution et participe considérablement à l’amélioration de la qualité de l’air.

Quelle procédure faut-il suivre pour obtenir la vignette Crit’Air ?

Pour obtenir votre vignette Crit’Air, utilisez le service en ligne du SIV ou système d’immatriculation des véhicules. Il suffit de suivre la procédure indiquée jusqu’au paiement avec votre carte bancaire d’un montant de 3,70 €. Vous recevrez ensuite un email en guise de justificatif en attendant d’obtenir la vignette Crit’Air par voie postale. Le délai de délivrance varie de 7 à 10 jours après votre demande.

Le gouvernement a mis au point une démarche rapide et sécurisée. Il est néanmoins possible d’obtenir la vignette par courrier sans passer par Internet. Cette fois-ci, il faut remplir le formulaire officiel et l’adresser au Service de délivrance des certificats qualité de l’air — BP 50 637 – 59506 DOUAI CEDEX.

Notons que pour les véhicules dotés d’une plaque d’immatriculation étrangère, la demande se fait uniquement en ligne, sur le site gouvernemental. Il est aussi nécessaire de mettre à jour votre carte grise lorsque vous achetez la vignette Crit’Air. Ils enverront le certificat à l’adresse spécifiée sur votre carte grise.

Show Buttons
Hide Buttons